de conscience fiscale écrivent au cardinal Ratzinger

Italie : une centaine de prêtres pratiquant l’objection (240288)

Eviter une condamnation du Vatican

Rome, 24février(APIC/CIP) Une centaine de prêtres italiens qui pratiquent

l’objection de conscience fiscale, en retranchant de leurs impôts la part

destinée à l’armement, en protestation contre les dépenses militaires, vinnent d’adresser une lettre au cardinal Ratzinger, préfet de la Congrégation

pour la doctrine de la foi, et au cardinal Ugo Poletti, président de la

Conférence épiscopale italienne. Les signataires souhaitent ne pas être

désavoués par la Congrégation pour la doctrine de la foi.

Les signataires y expliquent qu’ils posent ce geste en fidélité au

Christ, qui est resté fidèle à sa conscience jusqu’à la mort sur la croix.

Ne pas avoir le courage de prendre position, céder à la paresse ou à

l’indifférence, expliquent-ils, c’est donner l’impression qu’on attache

’’plus d’importance aux marchands d’armes et aux généraux d’armée qu’à la

fidélité au message du Christ’’. Ils ne méritaraient pas le nom de

chrétiens, disent-ils, s’ils renonçaient à ce geste.

Ces prêtres réagissent à une déclaration du cardinal Ratzinger, qui,

face à l’ampleur du phénomène de l’objection de conscience fiscale chez les

prêtres, a manifesté sa crainte que cette attitude ’’ne s’avère dépourvue

de fondements doctrinaux solides’’ et annoncé que sa Congrégation allait se

pencher sur la question. Les prêtres qui lui ont écrit lui demandent de

n’en rien faire et en tout cas de renoncer à toute mesure disciplinaire,

faisant notamment valoir que les derniers papes ont à plusieurs reprises

dénoncé ’’la profonde immoralité de la course aux armements’’.

Parmi les prêtres italiens pratiquant l’objection de conscience fiscale

figurent deux évêques : Mgr Lorenzo Bellomi, évêque de Trieste, et Mgr

Luigi Bettazi, évêque d’Ivrea et ancien président de ’’Pax Christi

International’’. Aux Etats-Unis, Mgr Raymond Hunthausen, l’évêque de

Seattle, pratique depuis longtemps ce type de protestation et récemment Mgr

Thomas Gumbleton, président de la section américaine de ’’Pax Christi’’,

annonçant que les évêques des Etats-Unis avaient l’intention d’actualiser

leur lettre pastorale sur la paix, en la centrant sur la problématique de

la dissuasion nucléaire, s’est déclaré favorable à l’objection fiscale.

(apic/jt/be)

24 février 1988 | 00:00
par webmaster@kath.ch
Partagez!