Donald Trump, nouveau président des Etats-Unis  (Photo: Michael Vadon/Flickr/CC BY-SA 2.0)
Blog
Donald Trump, nouveau président des Etats-Unis (Photo: Michael Vadon/Flickr/CC BY-SA 2.0)

Election américaine: un défi pour le monde


Donald Trump a été élu. Une forte réaction d’une partie du peuple des Etats Unis contre un système politique qualifié de dépassé peut justifier cette élection. Les invectives multiples de part et d’autre surprennent. Des promesses de campagne ont été lancées. Puissent-elles ne pas être toutes réalisées, pour le bien de tous.

La globalisation a démontré ses limites. Elle visait une distribution équitable des ressources, du savoir, du patrimoine humain en général. Mais de fait, elle a conduit, en bien des pays, à un clivage encore plus important entre riches et pauvres.

Nous constatons un repli sur soi des Etats de droit, un protectionnisme et une montée discrète, mais bien réelle, des sentiments nationalistes. Cette élection américaine pourrait ainsi avoir, directement ou indirectement, une influence sur d’autres pays : en Autriche, tout bientôt, en France et pourquoi pas en Suisse, en 2019.

Ce mouvement protectionniste préconise notamment le renforcement des frontières et favorise la pensée unique. Une réaction bien humaine, quand la peur rôde : chômage, insécurité, dettes des Etats.

Entre une globalisation effrénée et un protectionnisme à outrance, il y a toujours un juste milieu qui échappe aux divisions au sein d’un Etat de droit. Un juste milieu qui met en exergue le respect des racines culturelles et historiques et l’ouverture à une migration intelligente, à un échange du savoir être et du savoir faire.

Mais une globalisation doit être développée en priorité, au risque de menacer la paix dans le monde : la globalisation de la dignité du genre humain. Cette dernière ne saurait tolérer un jugement de valeur entre les personnes, peu importe leur origine, leur religion, la couleur de leur peau et leur statut social. Cette globalisation offre un dénominateur commun pour affronter les problèmes les plus divers de notre monde contemporain.

Cette globalisation est encrée dans les droits humains fondamentaux et pour un chrétien dans l’Evangile !

Nicolas Betticher| 14.11.2016

Nicolas Betticher

Prêtre en paroisse, Nicolas Betticher est aussi vicaire judiciaire à l'Officialité interdiocésaine suisse. Docteur en théologie et en Droit canonique, il a été vicaire général du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg.

Auteur
Dernières publications
Le 4 octobre, l'Eglise fête saint François d'Assise (© franciscain.org)
Le Christ en Croix et Notre-Dame des Douleurs. Le centre du triptyque de Baden-Baden par Jean-Pierre Ponnelle. (Photo: Wikimedia Commons/Martinetandre/CC BY-SA 3.0)