Casimir Gabioud

La Véronique retrouvée

L’histoire de la Sainte Face en bandes-dessinées

C’est grâce à ce genre de bande-dessinée que je me suis mis à apprécier la BD chrétienne. Il y a tout ce qu’il faut dans ce petit livre: un bon scénario, un dessin excellent et la découverte d’une histoire que je ne connaissais pas.

Et oui, encore une fois, grâce à la BD, je découvre une histoire qui m’était peu connue. La lecture facile et ludique par la bande-dessinée m’a permis de connaître des vies de saints ou ici l’histoire de la Sainte Face. Je ne pense pas que j’aurais par exemple acheté et lu un livre sur ce thème. La Sainte Face, ou le drap de Véronique: bien sûr que j’en avais déjà entendu parler. Ce fameux linge qu’elle aurait utilisé pour essuyer le visage de Jésus: Jésus l’aurait rencontrée sur le chemin du mont Golgota quand il portait sa croix. Le voyant plein de sang et de sueur, Véronique lui aurait tendu un linge pour s’essuyer le visage. Lorsque que Jésus s’en alla, elle aurait remarqué que l’empreinte du visage du Christ restait gravée sur le linge.
Le scénario part de l’histoire d’un couple d’aujourd’hui qui s’interroge sur l’histoire de ce drap et qui va étudier ses origines. Nous avons droit à une plongée historique qui explique l’arrivée de ce tissu en Europe vers le XVIème siècle. On y apprend comment il est arrivé jusqu’à nous, avec des faits historiques et d’autres qui sont plutôt du côté de la légende. On découvre aussi les recherches qui ont été faites par des scientifiques et notamment l’étrange similitude du visage avec celui du linceul de Turin. Comme pour le linceul ou d’autres reliques, on peut bien sûr s’interroger sur l’origine exacte de ce linge. Mais son histoire et surtout l’engouement suscité autour de toute une région et touchant des millions de gens à travers les âges ne peut nous laisser indifférents. On y découvre également le passage de Benoit XVI en 2006 au sanctuaire de Manoppello.

Le dessin est vraiment très bien réalisé: grâce au changement de style et de couleurs, on passe très facilement de l’histoire d’aujourd’hui aux faits du passé. Un style réaliste en couleurs qui met bien en valeur le scénario.
Le scénario justement, écrit par Alba Di Fernando, traduit en français par Giovannelli Daniela, est très bien documenté et agréable à lire. Le professeur de l’académie de BD s’est appuyé sur de nombreux documents et a reçu l’aide précieuse du Père Carmine Cucinelli. Alba Di Fernando remercie d’ailleurs dans l’épilogue une foule de personnes qui lui ont permis d’écrire l’histoire de cette relique d’une importance historique et mondiale.

Ce livre, commandé par les capucins de la Basilique de la Sainte Face est pour moi une réussite. Il nous permet de découvrir cette histoire incroyable et nous donne envie de faire une fois le voyage en Italie pour découvrir ce sanctuaire. Si vous souhaitez connaître cette histoire, quoi de plus facile de le faire avec la simple lecture d’une bande-dessinée.

Publiée par Basilica del Volto Santo
Via Cappuccini 26
65024 Manoppello (PE, Italie)
www.voltosanto.it

 

2 septembre 2012 | 18:29
par Casimir Gabioud
Partagez!