Nicolas Betticher

Marie au pied de la croix

Hier: fête de la Croix glorieuse. Aujourd’hui: Notre-Dame des Douleurs. Coïncidence ? Complémentarité ?

La Croix glorieuse nous a rappelé le don gratuit du Christ sur le bois de la mort devenu aussitôt arbre de vie pour l’humanité. Le Christ s’est offert en victime à la folie de l’homme pour lui permettre d’aller au-delà de son ombre et rejoindre la lumière du matin de Pâques. Mystère de la croix, folie de la croix, joie du croyant.

Marie a souffert au pied de la croix. Elle a adhéré à la passion de Celui qu’elle avait offert au monde. Elle s’est pleinement identifiée à son fils mort pour nous. Par ce faire, elle contribue d’une manière unique au Mystère du salut en préfigurant notre participation à la Vie du Christ.

«Nous aussi, nous sommes au pied de la croix»

Nous aussi, nous sommes au pied de la croix. Nous aussi, nous souffrons la passion, bien modestement, mais souvent bien réellement. A nous de faire comme Marie : nous identifier au Christ, pleinement, afin de nous laisser inonder par cette grâce porteuse de joie en LUI.

Abbé Nicolas Betticher, le 15 septembre 2017

 

Le Christ en Croix et Notre-Dame des Douleurs. Le centre du triptyque de Baden-Baden par Jean-Pierre Ponnelle.
15 septembre 2017 | 12:22
par Nicolas Betticher
Croix (26), Marie (9)
Partagez!