Monsieur Vincent. L'ami des pauvres.
Blog
Monsieur Vincent. L'ami des pauvres.

St Vincent de Paul


En ce 27 septembre, jour de fête de St Vincent, voici une bonne occasion de vous parler BD. Ce personnage bien connu dans l’histoire de l’église a inspiré plusieurs bandes-dessinées. La toute première a paru en 1951 déjà, dans le journal de Tintin. Parlons ici trois albums différents, dont deux sont des rééditions d’albums anciens.

Monsieur Vincent, l’ami des pauvres dessiné par Raymond Reding, paru d’avril 1951 à novembre 1951 dans le journal Tintin, a fait l’objet d’une magnifique édition de collection sortie en 2009 chez Lombard, avec pour originalité d’avoir recréé la façon de couverture et de papier de l’époque. Cette BD de 32 planches, dans un style réaliste, narre l’histoire de Vincent depuis l’âge de 10 ans environ jusqu’à sa mort. Le dessin correspond bien à la manière de l’époque avec de grandes cases carrées et un texte assez dense. L’essentiel de l’histoire raconte évidemment la naissance de cet engagement magnifique de St Vincent auprès des plus pauvres et le début de son œuvre. En bonus, cet album propose 4 histoires courtes de 4 planches d’époque également: Pasteur, L’abbé Pierre, L’homme qui a vaincu la nuit et Monsieur Bertillon, toutes dessinées par Raymond Reding sur des scénarios de Yves Duval.

Le 2ème album, simplement intitulé «Monsieur Vincent» est aussi une réédition d’une ancienne bande-dessinée, car l’histoire originale paraissait en 1959 dans le journal Bayard. Ce sont les éditions du Triomphe, spécialisées dans la réédition de vieux albums, qui ont remis au goût du jour St Vincent, en 2004. Le dessin réaliste de Loÿs Pétillot dégage une douceur plaisante dès la première page, avec notamment des visages très expressifs. Le style d’écriture a passablement changé, comparé au début des années 1950, avec des cases beaucoup plus fluides, une partie encadrée plus explicative et des bulles rondes moins chargées en texte. Quant au scénario, il s’avère aussi très bon; l’auteur a également choisi de commencer l’histoire dans l’enfance, avec un Vincent de 6 ans gardant le troupeau de son père, sur des échasses typiques des Landes. Le parcours incroyable de St Vincent est bien expliqué et on ne rate rien des moments importants de sa vie.

Le 3ème album, Monsieur Vincent, la vie à sauver, est, lui, beaucoup plus récent, sa sortie remonte à 2010. Brunor signe le scénario, dessinateur bien connu dans la BD chrétienne, notamment avec ses Indices Pensables. Le dessin est de Didier Millotte. Cet album, paru chez Edifa Mame, a obtenu en 2011 le prix de la meilleure BD chrétienne à Angoulême. L’histoire se concentre sur une partie de la vie de Vincent. Dès la première page, on le découvre prêtre préoccupé des plus pauvres dans une ville. Très vite le lecteur découvre Bertrand, un jeune homme qui s’étonne du dévouement de Vincent auprès des pauvres. Antoine, l’ami de Bertrand, lui explique les bienfaits de cet homme, en allant visiter de pauvres gens dont Vincent avait pris soin. Ce Bertrand va ensuite rédiger son expérience tout en voulant en savoir plus. Il va écouter Vincent dans les églises et se mettre lui aussi à aider les démunis, dans les centres créés par le Saint. Plus tard, il va rencontrer personnellement Vincent, renforçant son désir de le suivre. Comme son ami Antoine, Bertrand devient prêtre. Mais durant cette période, le courant du jansénisme se lève, poussé par l’abbé de Saint-Cyran. Bertrand hésite à le rejoindre, mais Irénée l’aidera à discerner le bon chemin le ramenant à la suite de Vincent. Cette histoire ne s’arrête pas, comme souvent, à la mort du Saint, mais bien avant. Deux pages manuscrites nous décrivent finalement la suite du parcours des différents acteurs de cette histoire. L’originalité d’un tel scénario m’a beaucoup plu, en abordant l’histoire indirectement en ajoutant des épisodes marquants de cette période. Le dessin de Didier Millote, d’un style contemporain, simple et soigné, change d’un style plus réaliste, mais très vite les personnages nous sont familiers.

Monsieur Vincent, l’ami des pauvres, Raymond Reding, Éditions du Lombard, 2009

 

Monsieur Vincent, Loÿs Pétillot, Claude Marin, Éditions du Triomphe, 2004

 

Monsieur Vincent, la vie à sauver, Brunor, Didier Millotte, Éditions Mame Edifa, 2010

 

Casimir Gabioud

Casimir Gabioud - plus connu sous le nom de Gabidou - est clown, sculpteur de ballons et agent pastoral à Orsières en Valais. Il est aussi fan de BD chrétiennes.

 

Auteur
Dernières publications
"Jésus en BD", octobre 2017 | © Ed. Bayard Jeunesse
Jean-François Kieffer, le père de "Loupio" (Photo: DR)