cath.ch

Dossier: 50 ans de diaconat permanent

[5/5] Bertrand Georges: “Une vocation diaconale ne naît pas hors sol”

Bertrand Georges est diacre et agent pastoral à Fribourg. Avec son épouse Françoise, il dirige la formation diaconale pour le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg (LGF). Il explique en quoi consiste son engagement et quel regard il porte sur les diacres d’aujourd’hui. Lire la suite.


[4/5] Monique et Dario Bondolfi: le désir tenace d’un “corps diaconal”

Pendant presque 30 ans, Dario Bondolfi a suivi la mise en œuvre du diaconat permanent, avant d’être lui-même ordonné diacre en 1996. Avec son épouse Monique, il souligne l’importance que peut jouer un “corps diaconal” en termes de renouveau humain et ecclésial. Lire la suite.


[3/5] Noël Aebischer: le premier diacre pour Lausanne, Genève et Fribourg

Noël Aebischer fut le premier diacre permanent pour le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg (LGF). Ordonné le 5 décembre 1982 par l’évêque de l’époque, Mgr Pierre Mamie, il a inauguré la mise en pratique de ce ministère restauré par le concile Vatican II, entre 1964 et 1965. Lire la suite.


[2/5] Georges Savoy: “le diacre est avant tout une présence discrète”

Georges Savoy aurait voulu être un “diacre incognito”. Responsable de la formation diaconale pour le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg (LGF) entre 2008 et 2011, il croit au bénévolat du diacre permanent comme unique orientation pertinente pour son diocèse. Lire la suite.


[1/5] Didier Berret: un diacre responsable d’unité pastorale dans le Jura

Dans le Jura pastoral, comme dans le reste du diocèse de Bâle, le diacre est obligatoirement un agent pastoral. C’est-à-dire employé et salarié par l’Eglise. Il arrive qu’un diacre ait le profil de “modérateur” de paroisse. C’est le cas de Didier Berret, responsable de l’Unité pastorale des Franches-Montagnes. Lire la suite.