Homélie

Homélie du 18 août 2019 (Lc 12, 49-53)

Chanoine Frédéric Gaillard, diacre – Hospice du Grand-Saint-Bernard, VS

Il était une fois une personne qui eut un songe.

Elle était au bord de l’océan avec le Seigneur sur une grande plage du Brésil.
Des pas dans le sable représentaient toute sa vie passée. Souvent il y avait deux paires de traces (les siennes et celles du Seigneur)… parfois une seule paire de traces !
Alors cette personne qui songeait se tourna vers le Seigneur et l’interpella :
” Tu vois Seigneur, chaque fois que j’avais des gros coups durs, des difficultés… quand j’étais au fond du trou, abandonné, tu étais absent ; j’étais seul, livré à moi-même ! ” Le Seigneur répondit : ” Quand c’était trop difficile, quand tu étais au fond du trou,  je te portais. «

Au fond du trou

Chers frères et sœurs présents dans cette église du Grand-Saint-Bernard, chers auditrices et auditeurs de cœur et d’esprit en lien avec nous ici-haut par la magie des ondes, combien de fois n’avons-nous pas fait l’expérience d’être abandonnés du Seigneur quand nous étions au fond du trou !

A l’exemple du prophète Jérémie (dans la 1ère lecture) qui fut jeté dans la citerne, combien de malades, de déprimés, de prisonniers se sentent parfois complètement abandonnés de tous, seuls, sans moyen de s’en sortir, désespérés.

La Bonne Nouvelle d’aujourd’hui nous invite à garder l’espérance.

Cette lecture de Jérémie, je la mets volontiers en lien avec l’épisode dans la Genèse où Joseph fut jeté aussi dans une citerne par ses frères ! Vous connaissez la suite ?… Il fut vendu comme esclave puis devint « le sauveur » de ses frères !

Jésus est venu habiter la souffrance de sa Présence

Mais je voudrais partager un peu plus aujourd’hui sur  JÉSUS, le Sauveur par excellence. IL vient de Dieu et retourne à Dieu. Jésus a pris chair de la Vierge Marie. Il est venu parmi nous. Il a fait sûrement beaucoup de miracles, il a guéri bien des personnes, il a consolé bien des gens tristes mais il n’est pas venu supprimer toutes les souffrances. Il n’est pas venu expliquer la souffrance mais il est venu l’habiter de  SA Présence.

Oui Jésus a passé aussi par la souffrance, le sentiment d’être abandonné. Au fond du trou, sur la Croix, n’a t-il pas crié : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »

Mais la foi chrétienne ne s’arrête pas là : après la croix, il y a la Résurrection !

Passer de la mort à la vie en Christ

C’est ce que nous célébrons dans chaque sacrement : le Christ Ressuscité.

Tous les sacrements pourraient être commentés, mais aujourd’hui je ne parlerai seulement que sur celui du Baptême.
Le baptisé passe à la suite du Christ de la Mort à la Vie par la Croix.
Le Baptême signifie que toute vie humaine vient de Dieu et retourne à Dieu par la Mort et la Résurrection du Christ Sauveur !

La prière chrétienne

C’est le même mouvement aussi dans la prière chrétienne : elle vient de Dieu et retourne à Dieu.

Trop longtemps j’ai cru que la prière vient de l’homme, informe Dieu et revient sur l’homme : non, non, non.
Écoutons le cœur du Psaume 39 entendu aujourd’hui : « Dans ma bouche il a mis un chant nouveau, une louange à notre Dieu. »
Oui ! La prière chrétienne vient de Dieu et retourne à Dieu… en passant par le cœur et la vie du priant pour le transformer petit à petit.

Mais sachons que si je chute, si je suis au fond du trou, le Seigneur est là pour m’aider à me relever. Le plus important dans la vie chrétienne n’est donc pas de ne pas tomber, de ne pas faire d’erreur, de ne pas douter… mais de se relever et de se laisser relever en Ressuscité.


20ème dimanche du Temps Ordinaire

Lectures bibliques : Jérémie 38, 4-6.8-10; Psaume 39, 2, 3, 4, 18; Hébreux 12, 1-4; Luc 12, 49-53

 

Photo:evangile-et-peinture.org
18 août 2019 | 19:19
par Sr Marie-Estelle
Partagez!