Homélie

Homélie du 31 janvier 2021 ( Mc 1, 21-28)

Abbé Boniface Bucyana – Eglise St-Joseph, Lausanne

Ne fermez pas votre cœur

Ce refrain du psaume traverse toutes les lectures de ce dimanche pour nous interpeller à choisir de ne pas fermer notre cœur à la voix de Dieu et à la voix de nos frères et sœurs. Mais c’est aussi à fermer ce cœur aux esprits impurs qui veulent squatter nos cœurs. Notre cœur est le seul endroit où nous pouvons régner en maître et seigneur. Nous pouvons également nous y enfermer comme dans un donjon d’égoïsme. Mais si nous voulons y régner, nous sommes invités à y réserver une place de choix au Christ, Roi de tous les cœurs avec comme sceptre de l’amour et comme couronne, la couronne de la compassion. C’est lui, le prêtre, le roi et le prophète. Il nous est rappelé qu’en ouvrant notre cœur à lui, nous participons à son règne d’amour comme roi ou reine, comme prophète. Et le vrai prophète, le porte-parole de Dieu, parle plus au cœur qu’à l’esprit. Il écoute et médite la parole de Dieu, où la Sagesse n’est pas une attitude, mais une cohérence de la réponse de l’homme à l’amour de Dieu.

Si nous fermons nos cœurs, ils sont fermés et habités non pas par l’Esprit Saint, mais par des esprits impurs qui les ont pris en otage. Et nous sommes tourmentés par eux, nous sommes leurs prisonniers. Ces esprits impurs existent malheureusement et font encore des ravages. Si nous écoutons la voix libératrice du Christ, alors il peut nous aider à ouvrir notre cœur. Il nous supplie humblement de lui ouvrir, il nous tend la main, il ne nous juge pas, il veut nous pardonner, nous libérer des griffes des esprits impurs, des esprits orgueilleux, des esprits injustes, des esprits égoïstes, des esprits de divisions, des esprits maléfiques, de violences, etc. Tous ces esprits nous menacent, nous traversent, nous torturent, nous pourchassent. Il est temps de cesser de leur prêter une oreille attentive et complaisante. Au lieu d’écouter leurs sirènes mortifères, écoutons la voix salvifique du Seigneur aujourd’hui parce qu’il y a urgence.

Écouter avec les oreilles du cœur

Écoutons pour ne pas fermer nos cœurs et ne fermons pas nos cœurs pour écouter le Seigneur. Écouter va avec comprendre, ce qui signifie écouter avec les oreilles du cœur. Cela permet d’écouter la parole silencieuse, mais éloquente de Dieu, et de s’attacher entièrement à lui et rester disponible sans dispersion.

Cette parole est pour notre aujourd’hui, et non pour demain. Parfois on est absent de notre cœur. On vagabonde dans multiples égarements. On ne retrouve pas notre cœur : nous nous sommes égarés et le cœur est égaré. Retrouvons la clé pour ouvrir, pour être présent à nous-mêmes, pour accueillir l’autre et aller vers lui. Amen.

4e DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE
Lectures bibliques : Deutéronome 18, 15-20; Psaume 94 (95), 1-2, 6-7abc, 7d-9; 1 Corinthiens 7, 32-35; Marc 1, 21-28

Le pape François a appelé les fidèles à «ouvrir l'horizon de leurs coeurs»
31 janvier 2021 | 09:30
Partagez!

plus d'articles de la catégorie «Homélie»