Suisse

2021: une année sainte à Saint-Jacques-de-Compostelle

La fête de Saint-Jacques tombant un dimanche, c’est une année jubilaire qui s’ouvre pour Saint-Jacques-de-Compostelle. 2021 devrait ainsi marquer le retour progressif des pèlerins sur les routes, même si en Suisse, la fréquentation des chemins jacquaires est restée élevée, en dépit des contraintes sanitaires liées au Covid-19.

Dimanche 3 janvier 2021, des pèlerins faisaient la queue pour entrer dans la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, en Espagne, en passant par la Porte sainte. Il est de tradition, quand la fête de la Saint-Jacques tombe un dimanche, qu’une année sainte soit organisée. 

A cette occasion, la porte sainte de la cathédrale est ouverte pour symboliser l’entrée dans cette année jubilaire, dont la finalité est avant tout religieuse: «C’est une vraie année de grâce lors de laquelle la foi et le témoignage des chrétiens sont favorisés grâce à la conversion continue et la prédication assidue de la Parole de Dieu», précise Mgr Barrio, archevêque de Saint-Jacques-de-Compostelle. 

Le 31 décembre, le prélat espagnol a traditionnellement frappé de trois coups le mur qui obstrue la porte sainte de la cathédrale avec un marteau d’argent. C’est par cette porte que les fidèles pourront entrer et célébrer l’année sainte. Cela faisait onze ans que cette occasion ne s’était pas présentée et la prochaine année de ce genre aura lieu dans six ans. Le jubilé prendra fin le 25 juillet 2021, date de la fête du saint de Compostelle.

Cette année 2021 devrait ainsi marquer le retour progressif des pèlerins, car la fréquentation des chemins jacquaires a été sérieusement perturbée par l’épidémie de Covid-19: alors que 350’000 pèlerins avaient parcouru au moins cent kilomètres en 2019, ils sont à peine 10’000 à l’avoir fait en 2020. 

Pèlerins suisses plus nombreux qu’attendu

En Suisse, en dépit des conditions sanitaires, les pèlerins ont été plus nombreux qu’attendu, selon Murielle Favre, qui gère le service aux pèlerins du secrétariat romand de l’association helvétique des amis du chemin de Saint-Jacques: «En 2020 j’ai distribué un peu moins de crédentiales (sorte de passeport pour pèlerin de Compostelle destiné à recevoir des tampons à chaque étape, ndlr) qu’en 2019, mais plus que je ne pensais: 514 en 2019 et 440 en 2020.» 

Les conditions d’hébergement expliquent cette bonne fréquentation des chemins jacquaires: «Il semble que beaucoup de pèlerins se sont lancés sur le chemin suisse grâce au fait qu’ils pouvaient trouver des logements dans des hôtels, la plupart des gîtes étant en partie fermés ou ouverts avec des conditions très strictes», précise Murielle Favre.

Reste que la pandémie n’a pas arrêté Valentin André. Parti le 28 août 2020 de son domicile, à Perroy (VD), le jeune homme de 22 ans a rallié Saint-Jacques-de-Compostelle le 22 octobre dernier. Elle n’arrête manifestement pas non plus les pèlerins de l’association helvétique des amis du chemin de Saint-Jacques: reportée à 2021, la marche de printemps, qui propose de parcourir durant 7 jours la Via Francigena, des balcons du Jura jusqu’aux portes du Valais, affiche déjà complet.

Une marche le 21 juin 2021

A l’occasion de l’année sainte à Saint-Jacques-de-Compostelle, l’association a prévu le samedi 12 juin 2021 une marche sur le tronçon suisse de Saint-Jacques-de-Compostelle, baptisé Via Jacobi, du lac de Constance au lac Léman: «C’est une marche qui occupera le même jour tout le tracé du chemin suisse. Des groupes vont parcourir des tronçons de 15 à 25 km», précise-t-elle. 

Si l’année 2021 risque de souffrir encore de la désaffection pour des raisons sanitaires, l’année sainte pourrait susciter un certain rebond: «Nous sommes optimistes quant au retour des pèlerins en 2021, si la pandémie diminue et que les restrictions s’allègent, conclut Murielle Favre. Je pense que le choc de cette pandémie donnera à réfléchir et que des solutions plus proches de la simplicité se développeront. Du moins, je l’espère.» (cath.ch/cx/agences/cp)

Sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, à 30 km de Saint-Jean-Pied de port, au pays basque. | © B. Roduit
4 janvier 2021 | 14:36
par Carole Pirker
Partagez!