Vatican

A Iasi, le pape François salue la foi «faite maison»

La foi «simple et authentique» est la «plus belle et la plus précieuse» des choses que les générations puissent se transmettre, a déclaré le pape François le 1er juin 2019, lors d’une rencontre avec les catholiques de Iași lors du 2e jour de son voyage en Roumanie.

Après Sumuleu-Ciuc dans le centre de la Roumanie, le successeur de Pierre a poursuivi sa seconde journée de son 30e voyage apostolique à Iași, à l’est du pays, à la frontière avec la Moldavie. Il y a tout d’abord visité en privé la cathédrale de la ville, afin de se recueillir auprès des reliques du bienheureux Anton Durcovici, évêque du lieu mort en martyr en 1951, sous l’ère communiste. Puis, le pape est monté à bord d’une papamobile en direction du palais de la culture pour une rencontre intergénérationnelle.

Quand anciens et jeunes se rencontrent, s’est réjoui le pontife, l’amour prend racines et porte du fruit car les premiers ouvrent l’avenir des seconds en leur transmettant le meilleur de leur expérience. Les nouvelles générations, a-t-il espéré, ne doivent pas oublier cette sagesse de la foi simple et authentique transmise, qui est selon lui la plus belle et la plus précieuse des choses qu’ils ont apprises. Selon lui, cette foi «faite maison» vient peu à peu construire le Royaume de Dieu.

Si la foi peut sembler inutile, a poursuivi le pape, elle donne en réalité l’assurance belle et profonde d’être enfants de Dieu. Alors que le malin divise, disperse, sépare, cette foi introduit dans un réseau spirituel de fraternité qui unit les uns aux autres. La vocation reçue par chacun du Seigneur devient alors un élan de liberté qui supprime les tranchées entre les hommes et dépasse toutes les provocations. Pour le pape argentin, ouvrir avec foi ces chemins est nécessaire car sans amour et sans Dieu, aucun homme ne peut vivre.

Le pape se sent chez lui

Cette rencontre mêlant sourires d’enfants et cheveux gris a été voulue par les jeunes eux-mêmes qui ont demandé que ce moment avec le pontife ne leur soit pas uniquement dédié, mais aussi à leurs parents et leurs grands-parents. Cette beauté d’être ensemble est l’expérience d’une «nouvelle Pentecôte», a remercié l’évêque de Rome dans son discours. «Parmi vous, le pape se sent chez lui», a-t-il assuré en saluant la joyeuse atmosphère régnant parmi les 100’000 personnes présentes dont une délégation orthodoxe.

A l’issue de cette rencontre, le pape François doit retourner en avion à Bucarest. Il rentrera directement à la nonciature pour y passer la nuit. Le 2 juin, il se rendra à Blaj pour y présider une divine liturgie gréco-catholique au cours de laquelle sept évêques martyrs seront béatifiés. (cath.ch/imedia/xln/mp)

100'000 personnes ont reçu le pape à Iasi, en Roumanie | © EPA/ETTORE FERRARI
1 juin 2019 | 18:09
par Maurice Page
Partagez!