Le pape François a fustigé les membres du clergé coupables d'abus sexuels (photo:dr)
Vatican
Le pape François a fustigé les membres du clergé coupables d'abus sexuels (photo:dr)

Abus: l'humanité attend des “mesures concrètes et efficaces“, déclare le pape

21.02.2019 par I.MEDIA

Le peuple de Dieu “nous regarde et attend de nous non pas de simples et réductrices condamnations, mais des mesures concrètes et efficaces“, a déclaré le pape François lors de l’inauguration du sommet sur la protection des mineurs dans l’Eglise le 21 février 2019.

Au début de cette première session, l’assemblée s’est recueillie dans la prière. Après un chant, le Père Hans Zollner, membre du comité organisateur du sommet, assis près du pape François, a cité les paroles d’une victime d’abus. “Personne ne m’a écouté, ni mes parents ni mes amis, ni plus tard les autorités de l’Eglise. Ils ne m’écoutaient pas, pas même mes lamentations, je me demande, pourquoi. Et je demande: pourquoi Dieu ne m’a pas écouté“. L’ensemble des évêques et cardinaux présents, ainsi que le pape, ont alors marqué un long moment de prière.

Lourde responsabilité

“Lourd est sur notre rencontre, le poids de la responsabilité pastorale et ecclésiale, a alors déclaré le successeur de Pierre. Cette responsabilité “nous oblige à discuter ensemble, de façon synodale, sincère et approfondie, sur la manière d’affronter ce mal qui afflige l’Eglise et l’humanité“, a-t-il considéré. Le peuple de Dieu “nous regarde et attend de nous non pas de simples et réductrices condamnations, mais des mesures concrètes et efficaces à préparer“.

Les larmes du cardinal

“Commençons donc notre chemin armé de foi et d’un esprit de parrhésie maximale, de courage et de concret“. Le pontife a alors demandé au Saint-Esprit de soutenir les participants afin de les aider “à transformer ce mal en une opportunité de prise de conscience et de purification“. Il a enfin prié la Vierge Marie pour qu’elle éclaire les membres de l’Eglise afin qu’ils puissent “soigner les blessures graves causées par le scandale de la pédophilie, tant chez les enfants que chez les croyants“.

Après cette intervention, les participants ont écouté la première intervention du cardinal Luis Antonio Tagle, archevêque de Manilles (Philippines) sur le soin que doivent apporter les pasteurs aux blessures des fidèles. Pendant sa prise de parole, le haut prélat s’est effondré en larmes. (cath.ch/imedia/ah/rz)


Mgr Stanislaw Gadecki s'est excusé au nom des évêques polonais (capture d'écran YouTube)

Les évêques polonais admettent des négligences face aux abus

La théologienne allemande Doris Wagner a été membre de "Das Werk" | capture d'écran youtube

Le Vatican rend un non-lieu contre un prêtre accusé de harcèlement sexuel

Actualités ›