International

Abus sur mineurs en Pologne: archevêque de Katowice dans la tourmente

L’Eglise catholique en Pologne, qui a reçu plusieurs centaines de plaintes pour abus sexuels sur mineurs commis par des membres du clergé depuis 2018, continue de faire le ménage dans ses rangs en raison de ses négligences. C’est maintenant au tour de Mgr Wiktor Skworc, archevêque de Katowice, dans le sud de la Pologne, de démissionner du Conseil permanent de la Conférence épiscopale polonaise et de son poste de président de la Commission de la pastorale.

Cette décision a été prise après la conclusion d’une enquête du Vatican visant à déterminer si le prélat de 73 ans avait réagi de manière appropriée aux informations relatives à des cas de pédophilie parmi les prêtres de son diocèse.

Un prélat aux hautes fonctions

Selon le rapport, l’enquête visait à déterminer si Mgr Skworc, alors évêque de Tarnow (nommé à Tarnow par le pape Jean Paul II le 13 décembre 1997, poste qu’il occupera jusqu’en octobre 2011, quand le pape Benoît XVI le nomme archevêque de Katowice) avait négligé ses obligations officielles dans des affaires d’abus sexuels commis sur des mineurs par deux prêtres de son diocèse.

Mgr Skworc, qui devient également, lors de sa nomination à Katowice, Grand Chancelier de la Faculté de théologie de Silésie, reçoit le 29 juin 2012 des mains du pape Benoît XVI le pallium, signe des archevêques métropolitains. Dans la Conférence épiscopale polonaise, il sert en tant que délégué pour le Mouvement pro-vie (1999-2004), président de la Commission pour les Missions (2001-2011) et président du Conseil économique (2004-2009). En 2006, il devient co-président de la commission des relations avec la Conférence des évêques d’Allemagne. En 2010, il est nommé membre de la Commission concordataire par le nonce apostolique en Pologne. Le 1er juillet 2005, le pape Benoît XVI le nomme membre de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples.

«Vous êtes la lumière du monde»

Les allégations à l’encontre de M. Skworc ont été examinées sur la base du droit canonique et de la lettre apostolique du pape du 7 mai 2019 intitulée «Vous êtes la lumière du monde» (Vos estis lux mundi), dans laquelle François a réglementé en détail les devoirs de supervision et de responsabilité des évêques et des supérieurs religieux dans le traitement des cas présumés d’abus, a précisé l’archidiocèse de Cracovie. C’est ce dernier qui a été chargé de la procédure ordonnée par Rome, car le diocèse de Tarnow, dans le sud de la Pologne, fait partie de la province ecclésiastique de Cracovie.

L’archevêque Wiktor Skworc a demandé pardon dans une déclaration publiée le 9 juillet. Il a déclaré qu’il démissionnait du Conseil permanent de la Conférence épiscopale polonaise, suite à la conclusion d’une enquête du Vatican visant à déterminer s’il avait réagi de manière appropriée aux informations relatives à des cas de pédophilie parmi les prêtres de son diocèse.

Un archevêque coadjuteur pour Katowice

Mgr Wiktor Skworc a demandé au pape François de nommer un archevêque coadjuteur pour Katowice et il paiera «les dépenses du diocèse de Tarnow liées aux cas d’abus sexuels à partir de fonds privés», précise l’archidiocèse de Cracovie.

Des scandales d’abus secouent l’Eglise catholique en Pologne depuis un certain temps. A la fin du mois de juin 2021, le pape François a accepté la démission de Mgr Zbigniew Kiernikowski, évêque de Legnica âgé de 74 ans. Selon le média polonais Gazeta Wyborcza, le prélat aurait couvert plusieurs prêtres ayant commis des abus sexuels. Le journal décrit plusieurs cas dans lesquels l’évêque de Legnica aurait choisi de déplacer le prêtre accusé et n’aurait pas écouté les victimes.

La Conférence des évêques polonais précise que cette démission est liée à une enquête du Vatican. Selon le rapport, M. Kiernikowski est accusé d’avoir commis des erreurs dans le traitement d’un cas d’abus sexuel sur enfant commis par un prêtre dans le diocèse de Siedlce, qu’il a dirigé de 2002 à 2014.

Le Vatican a déjà sanctionné cinq autres évêques polonais pour des faits de négligence dans la gestion d’affaires d’abus sur mineurs par le clergé. Parmi eux, Mgr Slawoj Leszek Glodz (75 ans), ancien archevêque de Gdansk, et Mgr Edward Janiak (68 ans), évêque de Kalisz, qui a démissionné en 2020. (cath.ch/kathpress/be)

Mgr Wiktor Skworc, archevêque de Katowice | ©Andrzej Grygiel/PAP
11 juillet 2021 | 18:15
par Jacques Berset
Partagez!