Suisse

Action de Carême: un bilan 2020 positif malgré la pandémie

Avec des dépenses de 20,5 millions de francs contre 21,6 millions des francs de recettes en 2020, Action de Carême tire un bilan satisfaisant d’une année bouleversée par la pandémie. La générosité des donateurs a permis à plus 600’000 personnes de bénéficier de ses programmes d’aide, estime l’œuvre d’entraide le 27 mai 2021.

Les dépenses ont atteint 20,5 millions de francs, contre 21,6 millions pour les recettes, communique Action de Carême à l’occasion de la publication de son rapport annuel. Au total, 87 % des recettes ont été directement affectées aux activités des projets, précise l’œuvre d’entraide catholique.

Un résultat positif alors même que la campagne œcuménique, principale période de collecte de l’année, a été fortement affectée par l’arrivée de la pandémie en mars 2020, rappelle Action de Carême. «Si notre œuvre d’entraide n’a eu d’autre choix que d’annuler les soupes, les services religieux et autres événements dans tout le pays, l’incroyable générosité témoignée par nos donateurs et donatrices a néanmoins permis de financer tous les projets et programmes».

14 programmes pays pour 633’000 bénéficiaires

«Les activités réalisées ont permis d’améliorer directement les conditions de vie d’environ 633’000 bénéficiaires, dans le cadre de 14 programmes pays et de nos trois programmes internationaux», estime Action Carême. Un chiffre porté à 2,8 millions de personnes si l’on tient compte du nombre d’habitants touchés indirectement par ces actions, ajoute le communiqué.

Par ailleurs, l’organisation a mené, aux côtés de réseaux paysans, de groupes de solidarité, d’organisations ecclésiales et d’associations de la société civile, 331 projets qui avaient pour objet de réduire le risque d’appauvrissement et d’assurer l’accès à une nourriture saine et abondante à la population.  

En Suisse, les activités de campagne et de sensibilisation réalisées par l’organisation ont touché plus de 3,5 millions de personnes.

Depuis 60 ans Action de Carême met en œuvre avec succès son approche d’autonomisation. Celle-ci repose, notamment, sur les groupes de solidarité, des mécanismes particulièrement efficaces qui ouvrent des perspectives d’avenir à des dizaines de milliers de femmes et d’hommes sur tous les continents où agit l’œuvre d’entraide.

Création d’une alliance au niveau mondial

En 2019, Action de Carême a fondé l’alliance Sufosec (Alliance for Sustainable Food Systems and Empowered Communitites) aux côtés d’autres œuvres d’entraide. La faîtière a ensuite élaboré un programme commun axé sur la souveraineté alimentaire afin d’exploiter les synergies, de partager les savoir-faire et d’accroître son impact. Celui-ci déploie ses activités dans pas moins de 28 pays et bénéficie d’un financement de la Direction du développement et de la coopération (DDC). (cath.ch/com/bh)

La campagne de Carême 2021, qui plaide pour la justice climatique, a fait réagir la classe politique | © Action de carême
27 mai 2021 | 11:56
par Bernard Hallet
Partagez!