Affaire Pell: 36 journalistes poursuivis pour non respect de l'ordonnance de restriction

15.04.2019 par I.MEDIA

Quelque 36 journalistes ou médias australiens sont poursuivis par la justice de leur pays pour ne pas avoir respecté l’ordonnance de restriction autour du procès du cardinal George Pell, ancien préfet du Secrétariat pour l’économie, rapporte le média local ABC le 15 avril 2019.

Le procès du cardinal Pell, accusé d’abus sexuels sur mineurs, s’était tenu en novembre 2018 et le jury populaire chargé de la reconnaissance de culpabilité était parvenu à un verdict en décembre. Toutefois, la justice australienne avait émis une ordonnance de restriction, c’est-à-dire une interdiction faite aux médias de communiquer sur ce verdict. L’objectif était de pouvoir mener un nouveau procès en février 2019 sans que celui-ci ne soit entaché de présupposés. Finalement, cet autre procès a été abandonné et le verdict de culpabilité publié le 26 février 2019.

Peines de prison encourues

La justice australienne a ainsi décidé de poursuivre 36 journalistes ou médias du pays qui, selon l’accusation, n’auraient pas respecté cette ordonnance de restriction. Si leur culpabilité venait à être reconnue, ces journalistes risqueraient des peines d’emprisonnement et des amendes. Toutefois, la forme des poursuites n’est pas encore définie et une audience préliminaire doit se tenir le 26 juin 2019.

Quant au cardinal Pell, il a été condamné le 13 mars à six ans de prison. Son recours en appel sera étudié par la justice le 5 ou 6 juin 2019, qui décidera alors si la requête est recevable ou non. En attendant, le prélat est incarcéré. (cath.ch/imedia/xln/rz)


Le cardinal George Pell est accusé d'abus sexuels sur mineurs | © Keystone

Procès en appel du cardinal Pell: l'accusation dans l'embarras

Le cardinal George Pell, ancien préfet du Secrétariat pour l'économie du Vatican (Photo: YouTube.com)

L'affaire du cardinal Pell est loin d'être close

Actualités ›