International

Affluence record aux 20es Journées François de Sales

260 personnes participent aux 20es Journées François de Sale, qui se tiennent du 20 au 22 janvier 2016, à Annecy. Cette affluence record, alors que la rencontre des acteurs médiatiques catholiques francophones aurait pu être annulée à cause des attentats de Paris, est «la meilleure réponse au terrorisme», confie Williams Captier, l’un des organisateurs.

De terrorisme, il est beaucoup question dans cette manifestation organisée par la Fédération des médias catholiques (FMC). Le thème intitulé «Les religions enrichissent-elles nos identités culturelles?» a déjà apporté son lot de réflexions profondes et de paroles fortes sur la place des religions dans nos sociétés. Dans une république laïque qui garantit la liberté religieuse et la liberté d’aller et venir, existe-t-il un socle commun de valeurs, une ressource culturelle collective? Comment se forgent nos identités propres, personnelles, collectives? Un panel multireligieux d’experts est venu éclairer ces questions qui traversent plus que jamais le travail des éditeurs, des journalistes ou des communicants catholiques, déjà confrontés à de profonds bouleversements technologiques et économiques.

Un plan pour la société du «vivre ensemble»

De l’écrivaine musulmane Karima Berger à la philosophe Chantal Delsol, en passant par Mgr Claude Dagens, évêque émérite d’Angoulême, les orateurs ont tous apporté leur pierre au plan de construction d’une société du «vivre ensemble».

Ces 20è Journées François de Sales ont atteint, cette année, un nombre d’inscrits encore inédit. L’événement était pourtant menacé d’annulation, suite aux attentats djihadistes du 13 novembre, à Paris. Le comité d’organisation a néanmoins décidé de ne pas baisser les bras et de maintenir la rencontre, confie Williams Captier à cath.ch. Pour lui la venue en masse des participants constitue «la meilleure réponse au terrorisme».

La situation a ainsi nécessité un dispositif de sécurité dont l’organisation a été complexe, mais menée avec responsabilité et bonne humeur, assure le trésorier de la FMC. Des manifestations ont également dû être annulées ou limitées. Le concert qui a égayé la soirée du 21 janvier a ainsi dû être déplacé. Malgré ce climat mondial et social morose et tendu, la rencontre se déroule dans une ambiance joyeuse et décontractée, a constaté cath.ch, présent sur place. (cath.ch-apic/rz)

20e Journée François de Sales à Annecy, 21-22 janvier 2016 (photo Maurice Page)
22 janvier 2016 | 00:43
par Raphaël Zbinden
Partagez!