International

Afrique: L’Aïd el Fitr célébrée de manière particulière

Pour la première fois dans l’histoire de l’Islam moderne, des millions de musulmans d’Afrique ont célébré à domicile, l’Aïd el Fitr ou Fête de la Korité qui marque la fin du Ramadan, leur mois de jeûne, quatrième pilier de l’Islam.

Selon les estimations officielles, l’Afrique compte environ 500 millions de musulmans à majorité sunnites. Contrairement aux années précédentes, et depuis des siècles, ils ont passé un Ramadan particulier cette année, en raison de la pandémie du Covid-19.

l’Aïd el Fitr à la maison

La période de Ramadan a été dominée de bout en bout par le confinement, décidé par les gouvernements pour éviter la propagation du Coronavirus lors des rassemblements. Dès le 17 mai, l’Institut Al-Azhar d’Egypte, la plus haute autorité de l’Islam sunnite, avait recommandé aux musulmans de prier l’Aïd el Fitr chez eux.

En Algérie, au Maroc, en Tunisie et en Libye où l’Islam est la religion d’Etat, les gouvernements ont demandé aux fidèles de prier l’Aïd el Fitr chez eux, en familles, étant donné que les mosquées sont toujours fermées.

Le site d’information de la CERAO (Conférence épiscopale de la région de l’Afrique de l’ouest) a rapporté que dans certains pays africains, tels qu’au Mali, en Tanzanie, les lieux de culte n’ont jamais été fermés. Leur ouverture en permanence malgré le contexte pandémique fait partie de la stratégie officielle contre le coronavirus.

Violentes manifestations

Dans d’autres pays encore, comme en Guinée, des populations, fatiguées du confinement, ont violemment manifesté contre la fermeture des lieux de culte, le 13 mai. Le bilan fait état de sept morts.

Au Bénin, en Afrique du Sud, au Nigeria, les lieux de culte sont également toujours fermés, alors qu’au Sénégal et en Côte-d’Ivoire, ils ont rouvert sur décision des Chefs d’Etat. Le 12 mai, l’archevêque de Cotonou, Mgr Roger Houngbédji, a critiqué la décision, prise le 6 mai par le gouvernement Béninois, de maintenir fermées les mosquées et églises du pays.

A la date du 23 mai, elle a fait 3’184 morts sur plus de 103’000 malades dans l’ensemble de l’Afrique, a indiqué l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dans son bulletin quotidien sur la situation de la maladie dans le monde. (cath.ch/ibc/bh)

Le Ramadan concerne des centaines de millions de musulmans africains | © UN Photos/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0
24 mai 2020 | 17:12
par Ibrahima Cisse
Afrique (162), Aid el Fitr (4), Islam (325)
Partagez!