Algérie Cimetière juif de Bône vandalisé | © www.judaicalgeria.com
International
Algérie Cimetière juif de Bône vandalisé | © www.judaicalgeria.com

Algérie: Profanation de cimetières chrétiens et juifs à l'abandon

03.08.2018 par Ibrahima Cissé, correspondant de cath.ch en Afrique

Les autorités algériennes ont lancé une opération de protection et de sécurisation d’anciens cimetières chrétiens et juifs où les tombes sont profanées, saccagées, voire détruites.

En Algérie, dans les cimetières chrétiens et juifs à l’abandon, les profanations, destructions de tombes et vols d’objets dans les tombeaux sont devenus monnaie courante. Le site Algérie Monde Infos a repris des vidéos postées sur des réseaux sociaux montrant des tombeaux éventrés et envahis par des immondices. D’autres tombeaux ont aussi été rasés à l’insu des autorités.

Vols et déprédations

Selon l’agence de presse algérienne APS (Algérie presse service, agence officielle), dans le but de préserver et mieux les entretenir, quatre cimetières chrétiens datant de l’époque coloniale, disséminés à travers des communes de la wilaya d’Oum El Bouaghi, ont été transférés au chef-lieu pour être regroupés dans un seul endroit. Ils étaient dispersés dans  les communes d’Aïn Mlila, Aïn Kercha, Aïn Bebouche et Aïn El Beïda, dans la wilaya (département) d’Oum El Bouaghi, dans le grand Aurès, au nord-est du pays. Ils sont maintenant regroupés en lieu sûr dans le chef-lieu de la wilaya, dans un cimetière chrétien “spécialement aménagé à cet effet”. Les restes des corps exhumés des cimetières désaffectés y ont été à nouveau enterrés.

Dans une déclaration à l’APS, Samiha Belkacem, porte-parole de la wilaya, souligné que le transfert des sépultures a été confié à une “entreprise spécialisée”. L’opération fait suite à une convention signée en 2016 entre l’Algérie et la France portant sur le regroupement des cimetières chrétiens. Il s’agit aussi “d’améliorer l’entretien de ces lieux tout en respectant la mémoire des morts”, a-t-elle ajouté.

La “mafia du béton” s’attaque désormais aux morts

Dans des articles publiés les 29 et 30 juillet 2018, illustrés par des vidéos, le site d’information Algérie Monde Infos a accusé la “mafia du béton” de s’attaquer désormais aux morts, à Aïn Mlila, l’une des communes concernées. “Les habitants sont abasourdis par le sort réservé aux cimetières chrétien et juif de la ville”, a-t-il dénoncé.

Le procureur de la République auprès du tribunal d’Aïn Mlila a ordonné l’ouverture d’une enquête judiciaire, après le passage d’un bulldozer qui a rasé les cimetières juif et chrétien de la ville. “Réagissant promptement, le parquet a décidé d’ouvrir une enquête afin de déterminer les responsables, qui seront traduits devant la justice”, peut-on lire sur le site. Car, a-t-il rappelé,  “cette affaire, d’une rare inhumanité, a provoqué une véritable vague d’indignation au sein de l’opinion nationale. Pis, elle risque d’avoir de fâcheuses conséquences au plan international pour notre pays”. (cath.ch/ibc/be)

 


Le pape François se recueille devant la stèle en l'honneur des victimes du ghetto de Vilnius | capture d'écran Vatican media

Hommage du pape François aux juifs de Vilnius exterminés par les nazis

La communauté des moines cisterciens-trappistes de Tibhirine (Photo: DR)

Les martyrs d’Algérie seront béatifiés le 8 décembre 2018     

Actualités ›