International

Allemagne: un étudiant juif attaqué devant une synagogue à Hambourg

Une agression antisémite a visé un étudiant juif de 26 ans devant une synagogue de Hambourg, dimanche 4 octobre 2020. L’assaillant, un homme de 29 ans, a été arrêté, a annoncé la police. Le chef de la diplomatie allemande a qualifié cette agression d’acte d’«antisémitisme répugnant».

Un étudiant juif de 26 ans a été «grièvement blessé», dimanche 4 octobre 2020 devant la synagogue de Hohe Weide à Hambourg, dans le nord de l’Allemagne. Il été attaqué à coups de pelle portés à la tête au moment où il s’apprêtait à entrer dans l’enceinte de la synagogue, à l’intérieur de laquelle se déroulait une fête religieuse, selon un communiqué de la police de Hambourg.

La communauté juive de Hambourg célébrait ce jour-là la fête de Souccot, également connue sous le nom de «fête des cabanes». L’étudiant, qui est parvenu à se mettre à l’abri, a été pris en charge pour de premiers soins par des passants, avant d’être admis à l’hôpital.

L’assaillant présumé, un homme de 29 ans, a été interpellé, a indiqué la police, qui précise qu’il portait une tenue ressemblant à un uniforme de l’armée allemande. Selon l’agence de presse allemande DPA, l’homme est un Allemand originaire du Kazakhstan. Il a donné l’impression d’être «extrêmement embrouillé», rendant très difficile un interrogatoire, a raconté une porte-parole de la police citée par DPA. Un morceau de papier avec une croix gammée a en outre été retrouvé dans la poche de son pantalon.

Un «antisémitisme répugnant»

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a immédiatement dénoncé sur Twitter «l’antisémitisme répugnant» auquel «nous devons tous nous opposer». De New York, le dirigeant du Congrès juif mondial, Ronald Lauder, a de son côté déploré «un acte de terreur violent, antisémite». Le président de la conférence allemande des rabbins orthodoxes (ORD), Avichai Apel, a quant à lui qualifié l’agression de «nouveau choc pour la communauté juive en Allemagne».

Cette attaque intervient près d’un an après un attentat avorté contre une synagogue de Halle le jour de Yom Kippour, la plus grande fête juive, le 9 octobre 2019. Dans un pays hanté par son passé et qui abrite désormais la troisième plus grande population juive d’Europe occidentale, les autorités s’inquiètent d’une résurgence de l’antisémitisme ces derniers temps, alimentée notamment par l’extrême droite.

Les crimes antisémites ont augmenté régulièrement en Allemagne ces dernières années, avec 2 032 infractions antisémites enregistrées en 2019, en hausse de 13 % par rapport à l’année précédente. (cath.ch/ag/cp)

C'est en entrant dans la synagogue Hohe Weide, à Hambourg, que l'étudiant de 26 ans été attaqué à la tête à coups de pelle | © Wikimedia Commons/Catrin/CC BY-SA 3.0
5 octobre 2020 | 11:49
par Carole Pirker
Partagez!