International

Amman: sommet conjoint Vatican-Jordanie sur la "dignité de la vie"

La défense de la vie et de la dignité humaine étaient au centre du 5e colloque sur le thème  »religions et dignité de la vie» organisé conjointement par l’Institut royal jordanien pour les affaires interreligieuses et le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux les 9 et 10 mai à Amman, capitale de la Jordanie.

Les délégations musulmane et vaticane étaient menées respectivement par le prince El Hassan Bin Talal et Mgr Miguel Angel Ayuso Guixot, secrétaire du Conseil pontifical pour le dialogue inter-religieux, basé à Rome.

«La vie est un don de Dieu»

La rencontre s’est tenue dans une atmosphère «amicale et ouverte, qui a favorisé un riche échange d’idées», précise un communiqué publié au terme du colloque. Parmi les points de convergence mis en exergue: la défense de la vie et de la dignité humaine. «La vie est un don de Dieu pour tous les membres de l’unique famille humaine; elle doit donc être protégée de sa conception à sa mort naturelle», peut-on lire.

«L’être humain est le sommet de la création, doté de dignité, de droits et de devoirs. C’est pourquoi chaque personne mérite le respect, l’amour et tous les moyens nécessaires pour mener une vie digne», souligne la déclaration conjointe publiée le 12 mai 2018.

Solidarité avec les migrants, les réfugiés et les victimes de la traite

Les deux délégations ont insisté de concert sur la «forte relation entre le respect de la dignité et des droits humains d’un côté, le progrès et la prospérité d’une nation de l’autre». A cet égard, «les migrants, réfugiés et victimes de la traite des êtres humains méritent une attention (…) spéciale».

Représentants musulmans et délégués du Saint-Siège ont également évoqué l’importance que revêt l’éducation des jeunes dans le respect de la création et de la dignité de la vie. Ils ont convenu en ce sens de l’opportunité d’introduire, au sein des écoles, l’enseignement d’un code éthique, «à la lumière des phénomènes négatifs» présents dans les sociétés. Au terme de la rencontre, les deux délégations ont signé un mémorandum d’intention, confirmant ainsi la volonté de poursuivre et d’institutionnaliser leur collaboration. (cath.ch/vaticannews/be)

 

 

 

Petite réfugiée syrienne en Jordanie | © Maurice Page
13 mai 2018 | 09:44
par Jacques Berset
Partagez!