Vatican

Amoris laetitia appelle à une «conversion du regard», explique le cardinal Ouellet     

Amoris laetitia appelle à une «conversion du regard» sur les personnes, tout en maintenant l’idéal chrétien de l’amour conjugal, a déclaré le cardinal Marc Ouellet, préfet de la Congrégation pour les évêques. Le prélat québécois a publié dans L’Osservatore Romano du 8-9 novembre 2017 un texte explicatif de l’exhortation apostolique.

Dans la culture hédoniste et relativiste actuelle, explique le cardinal Ouellet, la plupart des personnes sont empêchées de reconnaître pleinement «le déficit moral et sacramentel de leur état» de vie. C’est pourquoi, selon lui, l’Eglise doit adopter une attitude d’accueil, tout en gardant l’objectif l’idéal chrétien de l’amour conjugal.

Pour cela, les pasteurs sont invités à une «conversion pastorale», d’écoute et de dialogue. Il leur faut discerner «les semences du Verbe» dans la vie concrète des personnes, quel que soit leur statut. Et ce, afin de les accompagner progressivement vers une réponse plus complète au dessein de Dieu. Telle est la «loi de la gradualité» de l’idéal chrétien: gradualité de l’assimilation et de ses valeurs. Et non gradualité de la loi elle-même.

Lire Amoris laetitia «sans préjugé»

Dans des situations particulières – des «exceptions», tient à préciser le cardinal québécois – il peut y avoir «la possibilité de vivre subjectivement en état de grâce dans une situation objective de péché». Les prêtres sont donc invités à discerner et à accompagner ces cas bien particuliers, dans une application plus différenciée en matière de sacrements, selon les circonstances.

Il ne s’agit donc pas d’un changement de doctrine ou de discipline sacramentelle, insiste pourtant le préfet de dicastère. Une manière de répondre aux critiques d’Amoris laetitia dénonçant une inflexion de la doctrine catholique sur l’indissolubilité du mariage.

Par ailleurs, le cardinal demande de lire cette exhortation apostolique du pape François avec «un accueil authentique et sans préjugé sur l’enseignement pontifical». (cath.ch/imedia/xln/rz)

Mgr Marc Ouellet, préfet de la Congrégation pour les évêques | © Joshua Lanzarini/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0)
8 novembre 2017 | 17:19
par Raphaël Zbinden
Partagez!