Vatican

Amoris Laetitia: quatre cardinaux expriment publiquement leurs doutes

Dans une lettre rendue publique le 14 novembre 2016, quatre cardinaux ont exprimé leurs questions et doutes sur l’exhortation apostolique Amoris Laetitia, et demandent une clarification.

Dans cette lettre envoyée dans un premier temps à la Congrégation pour la doctrine de la foi figurent cinq interrogations, exprimées sous la forme classique de dubia – doutes – au sujet de l’exhortation apostolique Amoris Laetitia (19 mars 2016) qui avait suivi le synode sur la famille de 2014 et 2015. Il s’agit notamment du chapitre VIII de ce document, qui traite de l’accompagnement des situations «irrégulières»: concubinage, divorcés-remariés.

Concubinage et divorcés-remariés

Parmi les questions posées en vue d’une clarification et pour dissiper le «désarroi» et la «confusion» des fidèles, les signataires demandent ainsi si «l’enseignement de l’encyclique de saint Jean Paul II ›Veritatis splendor’, fondé sur la Sainte Ecriture et sur la Tradition de l’Eglise, à propos de l’existence de normes morales absolues, obligatoires sans exception, qui interdisent des actes intrinsèquement mauvais, continue-t-il à être valide ?».

Ou bien: «est-il encore possible d’affirmer qu’une personne qui vit habituellement en contradiction avec un commandement de la loi de Dieu, comme par exemple celui qui interdit l’adultère (cf. Mt 19, 3-9), se trouve dans une situation objective de péché grave habituel (cf. Conseil pontifical pour les textes législatifs, Déclaration du 24 juin 2000) ?».

Des prélats émérites

La lettre a été publiée sur le site Chiesa du vaticaniste italien Sandro Magister et signée des cardinaux Walter Brandmüller, ancien président du Comité pontifical des sciences historiques, Raymond Leo Burke, ›patron’ de l’Ordre souverain de Malte, Carlo Caffara, archevêque émérite de Bologne, et Joachim Meisner, archevêque émérite de Cologne. (cath.ch-apic/imedia/ap/be)

 

Le cardinal Burke à Rocamadour
15 novembre 2016 | 07:51
par Jacques Berset
Partagez!