João Lourenço est président de la République d'Angola depuis 2017 | dr
International
João Lourenço est président de la République d'Angola depuis 2017 | dr

Angola: nouvelle loi sur les libertés religieuses contre la prolifération des sectes

23.11.2018 par Ibrahima Cissé, correspondant de cath.ch en Afrique

L’assemblée nationale de l’Angola, à Luanda, a voté le 21 novembre 2018 une nouvelle loi sur les libertés religieuse, de croyance et de culte, afin de lutter contre la prolifération des nouvelles sectes chrétiennes qui envahissent le pays.

Le vote de cette loi est l’aboutissement d’un long processus de lutte contre l’implantation des nouvelles sectes religieuses en Angola, entamée depuis 2013. Le pays comptait, à cette date, quelque 900 nouvelles “Eglises”, dont seules 83 étaient reconnues officiellement par le ministère de la Culture et autorisées à mener leurs activités.

La nouvelle loi permettra de mettre de “l’ordre et de la légalité” dans les pratiques des confessions religieuses et à mieux surveiller le phénomène, a rapporté le 22 novembre, l’Agence de presse angolaise (ANGOP). Par exemple, les prédicateurs ou ministres du culte doivent être désormais titulaires d’un diplôme en théologie pour pouvoir exercer cette fonction.

“Raison de sécurité”

Selon le gouvernement, il arrive fréquemment que les prédicateurs qui n’ont été agréées, abusent, de rackettent et extorquent des fonds et des biens à leurs fidèles. C’est pourquoi, il mène régulièrement des opérations de fermeture ou de destruction de “lieux de prières” de sectes chrétiennes pour “raison de sécurité”.

Le 15 octobre dernier, le président du pays, João Lourenço, avait dénoncé cette forte croissante de nouvelles sectes religieuses. “Si l’Etat encourage la liberté de religion et de conscience, il condamne en revanche l’utilisation de la religion par certains individus sans scrupules qui, sous le couvert des affaires religieuses, cherchent à s’enrichir, en extorquant les fidèles déjà en lutte pour surmonter la pauvreté”, avait-il déclaré au parlement, dans un discours sur l’état de la nation, à l’occasion de l’ouverture de l’année législative 2018-2019.

Opération récente

Le 19 novembre, les autorités de la province de Lunda Sul (Luanda Sud), à l’est, ont mené une vaste opération policière contre les nouvelles sectes chrétiennes, qui créent une “situation déplorable et un manque de sécurité” dans leurs lieux de culte. Elles n’offraient pas le minimum de conditions de formation et de prière. Celles-ci se faisaient dans des cabanes non aménagées, à cet effet. Sept églises illégales et deux autres églises légales ont été concernées par la mesure de fermeture.

Pour le commissaire Aristófanes dos Santos, coordinateur général de l’opération, celle-ci se poursuivra encore à travers toute la province.(cath.ch/angop/ibc/gr)


Des Yéniches suisses célébrant la messe, sur la route d'Einsiedeln | © Pierre Pistoletti

Loi neuchâteloise sur le stationnement des nomades: les Yéniches portent plainte

Sanctuaire de Nossa Senhora da Muxima, au sud de l'Angola | Paulo César Santos wikipedia

Angola: Levée des derniers obstacles à la signature d’un accord-cadre avec le Vatican

Actualités ›