Vatican

Apparitions mariales de Medjugorje: prudence du Vatican

Rome, 26 juin 2015 (Apic) L’Eglise catholique s’apprête à prendre position sur la question controversée des apparitions mariales à Medjugorge (Bosnie-Herzegovine). La commission pontificale qui a travaillé pendant quatre ans sur ce dossier inviterait à la prudence à l’égard du phénomène des apparitions et des voyants eux-mêmes, a appris l’agence I.MEDIA le 26 juin 2015.

Alors que des médias italiens avancent que le Vatican s’apprête à invalider les apparitions mariales à Medjugorje, et que le pape François avait lui-même annoncé, lors de son récent voyage en Bosnie, des décisions imminentes à ce sujet, les consultations suivent encore leur cours. La dernière feria IV, la réunion mensuelle des évêques et cardinaux membres de la Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF), le 17 juin 2015, n’a en effet pas abordé la question des apparitions mariales qui se déroulent avec une fréquence régulière à Medjugorje depuis 1981. Avant que le pape François ne communique une décision romaine, les membres de la CDF doivent prendre position. D’ici là, la congrégation entend approfondir certaines questions avant de prendre une décision, ce qui pourrait prendre encore quelques mois.

La décision romaine s’appuiera essentiellement sur les travaux de la commission menée par le cardinal italien Camillo Ruini. Réunie à la demande de Benoît XVI (2005-2013), cette commission de cardinaux et de théologiens a travaillé sur la question depuis mars 2010. Les travaux qui se sont achevés début 2014, ont été particulièrement approfondis et menés tous azimuts durant quatre ans, y compris sur le site des apparitions présumées.

Un lieu de prière reconnu mais des doutes sur l’authenticité des messages

Si ce lieu de pèlerinage reste reconnu par le Vatican comme un lieu de prière incontestable aux fruits multiples – conversions, confessions, dévotion mariale – les retombées économiques de l’afflux annuel des centaines de milliers de pèlerins sur cette petite localité ou encore le train de vie de certains de voyants figurent au tableau des réserves de l’Eglise catholique. Ces derniers ont en effet investi dans des hôtels et des agences de voyages, une attitude qui pose question. Des doutes sont également émis sur l’authenticité théologique de certains des messages de la Vierge Marie que les voyants relaient.

Des apparitions mariales nombreuses

Dans la petite localité de Medjugorje, située à 25 kilomètres au sud-ouest de Mostar, la Vierge Marie apparaitrait régulièrement depuis juin 1981. Parmi les six voyants, certains disent voir encore la Vierge Marie à intervalles réguliers, quotidiennement, tous les mois ou une fois par an. La Vierge leur enverrait aussi des messages. A plusieurs reprises, lors de messes du matin à la Maison Sainte-Marthe, le pape François a ironisé sur les voyants qui prétendent assister à des apparitions régulières de la Vierge.

Le jugement du Vatican pourrait reconnaître Medjugorje comme un lieu de foi et de dévotion tout en restant prudent sur l’authenticité des apparitions mariales. Rome pourrait aussi se retrancher derrière le droit canonique qui ne permet pas de statuer sur des apparitions ayant encore lieu. Ce jugement confirmerait seulement la position officielle de l’Eglise catholique à ce jour qui repose notamment sur la «Déclaration de Zadar» de la Conférence épiscopale de l’ex-Yougoslavie en 1991. Elle stipulait qu’il n’y avait pas de certitude sur l’origine surnaturelle des apparitions. (apic/imedia/com/bh)

Statue de la Vierge Marie à Medjugorje.
26 juin 2015 | 14:58
par Bernard Hallet
Partagez!