La co-présidente Beatrix Ledergerber  présente le dernier rapport annuel de  Kipa-Apic  (Photo: Maurice Page)
Suisse
La co-présidente Beatrix Ledergerber présente le dernier rapport annuel de Kipa-Apic (Photo: Maurice Page)

Après un siècle d'existence, la coopérative Apic-Kipa remet ses biens à cath.ch

25.06.2015 par Jacques Berset, cath.ch

Olten, 25 juin 2015 (Apic) Après un siècle d’existence, la coopérative Apic-Kipa, propriétaire de l’agence de presse internationale catholique du même nom, a été formellement dissoute lors de sa dernière assemblée générale le 24 juin 2015 à Olten.

L’Apic et la Kipa avaient déjà transmis au 1er janvier dernier l’ensemble de leurs activités aux centres des médias catholiques régionaux Cath-Info à Lausanne et KMZ à Zurich.

Les membres de la coopérative Apic-Kipa ont pris acte du fait que leur entreprise, fondée en 1917 à Olten par l’historien et journaliste saint-gallois Ferdinand Rüegg, n’avait plus d’activités opérationnelles. Les sociétaires ont également décidé de l’attribution de ses biens, soit près de 300’000 francs, somme disponible après le paiement des dernières factures. Ils ont ainsi renoncé à récupérer leurs parts sociales, estimant que la mission de l’agence de presse catholique se poursuivait au sein des nouvelles structures fonctionnant depuis le début de l’année à Lausanne et à Zurich.

Lors d’une assemblée générale plus fréquentée que d’ordinaire, en présence de 27 sociétaires sur 74, les participants ont décidé que la fortune de la coopérative serait remise à hauteur de 40% à chacun des centres de médias alémanique et romand, et de 20% à l’Association Catholique Suisse pour la Presse (ACSP).

Soutien à l’Association Catholique Suisse pour la Presse

L’ACSP a fourni pendant des décennies un appui considérable à l’agence Apic-Kipa, en assurant son administration, et mérite d’être ainsi soutenue. Ainsi en a décidé l’assemblée à 21 voix contre 5 et une abstention, suivant une proposition de la Corporation ecclésiastique catholique du canton de Fribourg (CEC), membre de la coopérative.

Une motion demandant de maintenir la coopérative pendant les deux prochaines années et de décider de l’affectation de sa fortune après une évaluation de la viabilité des deux nouveaux centres médiatiques a été refusée. La discussion a été fournie sur la manière de gérer la fortune disponible. Fallait-il ristourner entièrement la fortune aux membres de la société coopérative, l’affecter partiellement à des buts correspondant aux statuts ou l’attribuer pour moitié aux deux nouveaux centres de médias catholiques ?

La RKZ promet qu’il n’y aura pas de baisse des subventions

Cette dernière proposition était favorisée par le comité de la coopérative Apic-Kipa. Elle était soutenue par Thomas Franck, administrateur de la Corporation ecclésiastique catholique du canton de Saint-Gall et par ailleurs président du groupe chargé des médias au sein de la Commission paritaire de planification et de financement (PPFK), formée de représentants de la Conférence des évêques, de l’Action de Carême et de la Conférence centrale catholique romaine de Suisse RKZ. Le Saint-Gallois avait assuré que l’attribution de l’entier de la fortune aux centres de Lausanne et de Zurich n’allait pas entraîner de baisse du co-financement des activités médiatiques de l’Eglise de la part de la RKZ et de l’Action de Carême.

A la majorité qualifiée, les membres de la coopérative Apic-Kipa ont pourtant décidé de soutenir également l’Association Catholique Suisse pour la Presse. Ils ont estimé que l’ACSP aurait besoin de cet argent, notamment pour organiser, en 2017, le centenaire de la fondation de l’agence de presse catholique Apic-Kipa, qui fut la première agence de ce type au plan mondial. L’ACSP fêtera également cette année-là son 100e anniversaire. JB


Encadré

Le Centre des médias catholiques en Suisse romande Cath-Info

L’Agence de presse internationale catholique (Apic), le Centre catholique de radio et télévision (CCRT) et l’association Catholink, éditrice du site internet cath.ch, ont donné naissance, le 30 juin 2014 à Lausanne, au Centre des médias catholiques Cath-Info. Sa production médiatique apparaît désormais en Suisse sous le sigle cath.ch. (apic/be)

 

La co-présidente Sabine Rüthemann lors de l'assemblée générale de Kipa-Apic à Olten (Photo: Jacques Berset)
La co-présidente Sabine Rüthemann lors de l'assemblée générale de Kipa-Apic à Olten (Photo: Jacques Berset)
Melchior Etlin, administrateur de Kipa-Apic, lors de l'assemblée générale d'Olten (Photo: Jacques Berset)
Melchior Etlin, administrateur de Kipa-Apic, lors de l'assemblée générale d'Olten (Photo: Jacques Berset)
Danilo de Simone, ancien administrateur de Kipa-Apic, lors de l'assemblée générale d'Olten (Photo: Jacques Berset)
Danilo de Simone, ancien administrateur de Kipa-Apic, lors de l'assemblée générale d'Olten (Photo: Jacques Berset)
Mgr Alain de Raemy, évêque des médias au sein de la Conférence des évêques suisses lors de l'assemblée générale de Kipa-Apic à Olten (Photo: Jacques Berset)
Mgr Alain de Raemy, évêque des médias au sein de la Conférence des évêques suisses lors de l'assemblée générale de Kipa-Apic à Olten (Photo: Jacques Berset)

L'église St-Martin de Schwytz | DR

Une querelle juridique bloque l'adhésion de l'Eglise cantonale de Schwytz à la RKZ

Luc Humbel, président de la RKZ, dans son bureau d'avocat de Brugg (AG) (photo Regula Pfeifer)

Assemblée plénière de la Conférence centrale catholique romaine (RKZ)

Actualités ›