Le pape François souligne l'humilité de Marie lors de la prière de l'angélus | © Jacques Berset
Vatican

Assomption: l’humilité est le secret de Marie, lance le pape François

Lors de la solennité de l’Assomption, le pape François a axé sa méditation sur l’humilité de la Vierge Marie. Marie « conquiert les Cieux » parce qu’elle « se reconnaît comme petite » et parce qu’elle est servante, a déclaré le pape François du balcon du palais apostolique à l’occasion de la prière de l’Angélus prononcée le 15 août 2021.

«L’humilité est le secret de Marie. C’est l’humilité qui a attiré le regard de Dieu sur elle», a expliqué l’évêque de Rome. «L’œil humain recherche la grandeur et est ébloui par ce qui est ostentatoire. Dieu, en revanche, ne regarde pas les apparences mais le cœur».

«Dieu ne nous exalte pas pour nos dons, nos richesses ou nos compétences, mais pour notre humilité. Dieu élève ceux qui s’abaissent, ceux qui servent. Marie, en effet, ne s’attribue rien de plus que le «titre» de servante : elle est «la servante du Seigneur» (Luc 1,38). Elle ne dit rien d’autre d’elle-même, elle ne cherche rien d’autre pour elle-même», a souligné le Pape François, invitant chacun à un examen de conscience.

L’étymologie du mot humilité, qui vient du latin « humus » – la terre – rappelle, a déclaré le pape François, que « pour arriver au sommet, au Ciel, il faut rester bas ». La mère du Christ, a-t-il estimé, donne l’exemple sur ce point en ce qu’elle « ne cherche rien d’autre pour elle-même » que ce qu’elle est et que ce qu’elle a.

L’humilité de Marie s’incarne dans sa capacité à écouter, qui s’oppose à la volonté de parler et de recevoir de l’attention, mais aussi dans sa capacité à se taire, qui s’oppose au bavardage, a expliqué le chef de l’Eglise catholique. En la prenant pour exemple, il a appelé chacun à faire de l’humilité « le point de départ » de sa foi.

Plus humble et plus haute

Citant Dante, dont on célèbre les 700 ans de la mort cette année, le pape François a expliqué le paradoxe du poète qui déclare la Vierge « plus humble et plus haute qu’une créature ». « Il est beau de penser que la créature la plus humble et la plus élevée de l’histoire, la première à conquérir les cieux de tout son être, corps et âme, a passé la plus grande partie de sa vie au sein de son foyer, aux choses ordinaires », a-t-il déclaré.

Il s’agit, selon le pontife, d’un « grand message d’espoir » pour tous ceux qui vivent toujours les mêmes journées fatigantes et difficiles. Dieu, a-t-il assuré, appelle chacun d’entre eux à la même « destinée de gloire » que celle de la Vierge. « Il ne s’agit pas d’une création artistique, d’une illusion pieuse ou d’une fausse consolation [mais de] la pure réalité, vivante et vraie comme la Vierge qui monte au Ciel », a affirmé le pape argentin.

L’Assomption de la Vierge

Célébrée chaque 15 août par l’Eglise catholique, l’Assomption commémore « l’entrée dans la gloire de Dieu » de la Vierge Marie, montée au ciel à l’issue de sa vie terrestre. Liée à une tradition ancienne en Occident comme en Orient – où la fête est nommée Dormition – elle a été définie en 1950 comme dogme par Pie XII qui avait à cette occasion fait usage de son infaillibilité pontificale. (cath.ch/imedia/be)

Le pape François souligne l'humilité de Marie lors de la prière de l'angélus | © Jacques Berset
15 août 2021 | 15:12
par Jacques Berset
Partagez!