Le cardinal Pell a été acquitté des charges de pédophilie en 2020 | © EPA/BIANCA DE MARCHI/Keystone
International

Australie: des médias sanctionnés pour la couverture du procès Pell

Un tribunal australien a condamné 12 groupes médiatiques du pays à une amende d’un total d’1,1 million de dollars australiens (755’000 francs suisses) en rapport à leur couverture du procès du cardinal George Pell pour abus sexuels. Les médias ont enfreint à plusieurs reprises leur devoir de réserve.

Poursuivi pour des accusations d’actes pédophiles datant des années 1970 et 1990, le cardinal George Pell est inculpé en 2017. Après s’être rendu en Australie pour son procès, celui qui est à l’époque Secrétaire du Vatican pour l’économie est condamné en 2019 à six ans de prison. Il est cependant acquitté en appel en 2020, au bénéfice du doute, par la Haute Cour d’Australie.

Crainte d’un procès inéquitable

Pendant la période du procès, plusieurs médias avaient enfreint une «ordonnance de suppression» imposée par le tribunal, qui leur interdisait notamment de rapporter le verdict de 2018. Le juge a rejeté les arguments selon lesquels leurs reportages – même s’ils ne nommaient pas le cardinal Pell – étaient dans l’intérêt du public. L’interdiction d’informer avait pour but de prévenir la possibilité d’un préjudice affectant un procès séparé qu’il devait affronter pour d’autres charges.

«Ces médias ont pris sur eux de déterminer où se situe l’équilibre entre le droit de George Pell à un second procès équitable et le droit du public à l’information», peut-on lire dans un résumé du jugement de la Cour.

Certains des plus grands groupes de médias australiens figurent parmi les entités condamnées à une amende. (cath.ch/bbc/arch/rz)

Le cardinal Pell a été acquitté des charges de pédophilie en 2020 | © EPA/BIANCA DE MARCHI/Keystone
6 juin 2021 | 11:47
par Raphaël Zbinden
Abus sexuels (832), Australie (75), George Pell (80), Médias (102), Procès (73)
Partagez!