Vatican

Un banquier italien accusé de fraude via le Vatican

Giampetro Nattino, dirigeant de la banque Finnat Euramerica SpA est accusé d’avoir manipulé le cours boursier de sa société via les institutions financières du Vatican, rapporte Catholic News Agency le 22 février 2017.

Selon l’enquête, un placement de l’APSA – administration qui gère les actifs de la Cité-Etat du Vatican – aurait été confié à la banque de Giampetro Nattino, qui en aurait profité pour acheter ses propres titres avant de les revendre à d’autres investisseurs. G. Nattino est également accusé d’avoir fourni de fausses informations à l’organisme italien de réglementation des marchés, Consob. Les autorités italiennes ont gelé, le 21 février des millions d’euros des avoirs personnels du banquier.

Dans un communiqué, G. Nattino a affirmé que son travail «avait toujours été caractérisé par le maximum de transparence et de rectitude». Il a confirmé que les biens gelés lui appartiennent personnellement et non pas à sa banque. Il a promis enfin de coopérer avec les enquêteurs.

Deux personnes employées par l’APSA en 2011 sont soupçonnées de complicité par la justice italienne. (cath.ch/imedia/mp)

Le Vatican lutte plus efficacement contre le blanchiment d'argent
23 février 2017 | 11:43
par Maurice Page
APSA (16), Banque (8), Fraude (11)
Partagez!