Le nonce apostolique en Suisse, Mgr Thomas Gullikson bénit les locaux du Centre catholique des médias (photo Bernard Hallet)
Suisse
Le nonce apostolique en Suisse, Mgr Thomas Gullikson bénit les locaux du Centre catholique des médias (photo Bernard Hallet)

Bénédiction du Centre catholique des médias à Lausanne

08.06.2017 par Maurice Page

Dans un monde des médias malmené par les ‘fake-news’ et par les difficultés financières, l’inauguration et la bénédiction de nouveaux locaux du Centre catholique des médias (Cath-Info) à Lausanne, le 7 juin 2016, a apporté un rayon de soleil bienvenu. Sous l’ombrage des tilleuls du jardin de l’avenue de la Gare, entre les coups de goupillon et les paroles encourageantes, l’ambiance était à la reconnaissance et au partage pour la soixantaine d’invités présents.

Mgr Thomas Gullickson, nonce apostolique en Suisse, avait fait le déplacement de Berne pour bénir les bureaux de cath.ch à l’avenue de la Gare. Le prélat américain a tenu à “encourager ceux qui pratiquent le journalisme catholique au milieu du monde à se découvrir différents des autres du fait de leur participation à la bonne œuvre de l’annonce de Jésus-Christ, Sauveur du monde.” Evoquant les ‘fake news’ (informations manipulées) toujours plus répandues, il a souligné que contrairement au journalisme laïc, la vocation catholique ne se limite pas à la présentation et l’analyse des informations sans faire référence aux valeurs chrétiennes.” Il invite, à l’instar de saint François de Sales, patron des journalistes, “à persuader un public encore plus large de reconsidérer le message de l’Eglise pour leur vie, et enfin (ce qui n’est pas moins important) à gagner la sympathie du grand public, même non-catholique, pour mieux faire comprendre et respecter l’Eglise et sa mission.”

Ne pas donner au mal le premier rôle

Reprenant le message du pape François pour la récente Journée Mondiale des communications sociales, l’abbé Janvier Yameogo a encouragé Cath-info à rechercher “un style ouvert et créatif de communication qui ne soit jamais disposé à accorder au mal un premier rôle, mais qui cherche à mettre en lumière les solutions possibles”. Le représentant du Secrétariat pour la communication du Vatican, venu de Rome pour la circonstance, a salué la “mise en route d’un mouvement permanent de rencontre, de dialogue, de communion au sein de l’Eglise au service de ce monde”.

Communicants ou journalistes ?

Alors que le nombre des communicants explose et que celui des journalistes diminue, la conseillère d’Etat du canton de Vaud, Béatrice Métraux a plaidé pour une information de qualité capable de lutter contre les préjugés et l’ignorance et de promouvoir la paix. Pour la ministre des cultes, le fait religieux a toute sa place dans la mission du service public et le rôle de RTSreligion reste à ce titre essentiel.

En ‘voisine réformée’, Line Dépraz, membre du Conseil synodal de l’Eglise évangélique réformée vaudoise (EERV) a salué le partenariat déjà ancien, mais pas vieillot, qui lie Cath-Info et son homologue protestant Médias-Pro. Cette collaboration se renouvelle sans cesse pour annoncer, mais aussi pour témoigner et expliquer le fait religieux et faire de la religion un facteur d’unité et de paix. “En racontant des histoires avec un ‘h’ minuscule, les journalistes écrivent aussi l’Histoire avec un H majuscule”.

Des pierres vivantes

Mgr Alain de Raemy, évêque des médias au sein de la Conférence des évêques suisses (CES), a utilisé la métaphore des ‘pierres vivantes’ de l’apôtre Pierre. Il a invité les journalistes catholiques à construire avec un regard critique, non pas en restant des observateurs neutres et étrangers de la société, mais en devenant des acteurs de changement. “Dans ce cas, il est non seulement permis, mais même bon d’être juges et parties. C’est la bonne manière d’être avec l’Eglise dans les médias, en disciples et en journalistes.”

André Kolly, président de Cath-Info, a été ému d’entendre des alleluias, dans ce jardin du centre-ville de Lausanne. Ces chants saluent une entreprise au service du peuple chrétien et des hommes de bonne volonté. Evoquant le départ du site ‘historique’ du chemin des Abeilles, “Les demeures sont provisoires, l’essentiel est le travail.” Cath-Info est appelé à “offrir un bon éclairage, avec des notes d’interprétation dans les marges”.

Il appartenait à Bernard Litzler, directeur de Cath-Info de nouer la gerbe: “Quand on dit nouveau siège, on pense à une situation établie. Or le monde des médias est en pleine turbulence. Saurons-nous avec la RTS, avec nos Eglises, avec nos amis protestants de Médias-Pro relever les défis qui nous attendent? C’est tout le pari d’avoir un nouveau siège. Qu’il serve de “tremplin pour mieux remplir nos missions, multiples et enthousiasmantes.” (cath.ch/mp)

Inauguration duCentre catholique des médias, à l'avenue de la Gare, à Lausanne (photo Bernard Hallet)
Inauguration duCentre catholique des médias, à l'avenue de la Gare, à Lausanne (photo Bernard Hallet)
Line Dépraz, membre du Conseil de l'EERV, lors de l'inauguration du Centre catholique des médias (photo Bernard Hallet)
Line Dépraz, membre du Conseil de l'EERV, lors de l'inauguration du Centre catholique des médias (photo Bernard Hallet)

Cathédrale de San Lorenzo à Lugano (Photo: wikipedia MercuriiMaiae)

Lugano: Après 7 ans de travaux, la cathédrale San Lorenzo rouvre ses portes

Marie-Christine Varone a enregistré 7 cours en ligne consacrés au discours de Jésus dans l'Evangile de Matthieu. (Photo: B. Hallet)

Cours biblique en ligne: cath.ch fait sa rentrée des classes

Actualités ›