Suisse

Berne: un vélo-corbillard pour lutter contre le tabou de la mort

Une entreprise de pompes funèbres de la région bernoise a mis en service un vélo-corbillard. Patrick Schafer, responsable de la pastorale catholique de la ville de Berne, n’a rien à redire contre la démarche.

kath.ch/traduction: Raphaël Zbinden

Avec son transport de cercueils à bicyclette, les pompes funèbres «Aurora», basées à Berne, attirent les regards et l’attention des médias. Sur leur site web, on peut lire: «Pour les pompes funèbres Aurora, une approche ouverte de la mort est la pierre angulaire de la philosophie du quotidien». A travers «le capital de sympathie dont bénéficie la bicyclette», le thème de la mort et des funérailles est «amené de manière ludique dans la rue».

Sans bruit de moteur vers le cimetière

La démarche du «Bestattervelo» se situe dans le cadre de la charte de la ville de Berne intitulée «Bärn treit – gemeinsam bis zuletzt», dont «Aurora» est signataire. Les objectifs de ce texte, lancé fin 2020, sont de promouvoir un dialogue décomplexé sur des sujets tels que la mort, le deuil et la sépulture et d’instaurer une culture d’entraide.

De son côté, Patrick Schafer salue l’innovation du vélo-corbillard. «Pourquoi est-ce que le dernier voyage vers le cimetière ne pourrait-il pas se faire en bicyclette plutôt qu’en voiture? On va ainsi vers son lieu de repos final sans bruit de moteur et en roulant sereinement. Je pense que c’est une démarche légitime. Je suis curieux de connaître les réactions», a-t-il déclaré à une interpellation de kath.ch.

D’après le quotidien Bieler Tagblatt, «Aurora» a fait fabriquer le vélo funéraire sur mesure par un fabricant néerlandais à Winterthur. L’entreprise y a investi autant que pour une petite voiture. La bicyclette-corbillard mesure un mètre en largeur et atteint les 25 km/h. (cath.ch/kath/rz)

Course d'essai du vélo-corbillard d'Aurora, à Berne | © KEYSTONE /Marcel Bieri
13 mai 2021 | 16:09
par Rédaction
Berne (123), funérailles (21), Mort (58)
Partagez!