Bolivie: les incendies menacent les missions jésuites des Chiquitos

Les incendies qui ravagent depuis début août 2019 la  Chiquitania, une région de transition entre le Chaco et l’Amazonie bolivienne, menacent les missions jésuites des Chiquitos, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1990. Un million d’hectares de forêts auraient été détruits, selon les autorités du département de Santa Cruz, frontalier du Brésil et du Paraguay.

La Chiquitania est l’une des principales zones touristiques de Bolivie où se trouvent les missions jésuites, déclarée patrimoine de l’UNESCO et considérée comme l’une des mieux préservées en Amérique.

Patrimoine mondial de l’UNESCO

Pour le moment, la ministre bolivienne de la Culture et du Tourisme Wilma Alanoca se veut rassurante: «Des rapports datés du 30 août indiquent que nous n’avons aucun dommage aux sites du patrimoine ou aux sites touristiques et pas un parc ou une réserve nationale dans la Chiquitania n’ont été touchés ou affectés par les incendies». Le bureau du Conseil international des musées (ICOM) en Bolivie, relayé par le ministère de la Culture, a cependant appelé à la vigilance, car si les Missions jésuites «n’ont pas encore été touchées», «elles sont en danger».

Les incendies dans la région ont fait chuter le flux des touristes de 60%, mais, assure la ministre, «les entreprises touristiques ont repris les voyages et les services parce que les zones touristiques n’ont pas été touchées».

Six ensembles de «réductions» jésuites

Six ensembles de «réductions» (installations des Indiens christianisés) inspirées des cités idéales des philosophes du XVIe siècle que les jésuites fondèrent de 1696 à 1760 forment aujourd’hui un patrimoine toujours vivant sur l’ancien territoire des Chiquitos, note l’UNESCO. Dans les localités de San Francisco Javier, Concepción, Santa Ana, San Miguel, San Rafael et San José se mêlent étroitement architecture catholique et traditions locales.

Le Chiquitania doit son nom aux habitants natifs de la région, soit les Chiquitos ou Chiquitanos. Les Missions jésuites de cette région sont les seules d’Amérique du Sud qui ne furent pas détruites après que les jésuites furent expulsés des colonies espagnoles. Les Missions ne sont pas des ruines, mais des villages vivant avec des populations qui se rendent encore en grand nombre dans les églises baroques édifiées il y a trois siècles pour prier ou pour profiter de la même musique baroque qui était jouée quand les jésuites administraient ces «réductions». (cath.ch/be)

San José. Missions jésuites de Chiquitos, en Bolivie | © G. Groesbeck UNESCO
4 septembre 2019 | 16:58
par Jacques Berset
Partagez!