International

Burkina Faso: Caritas-Espagne finance un projet de lutte contre la faim

Caritas-Espagne, en partenariat avec Caritas-Burkina, a lancé un vaste projet de lutte contre la faim dans trois diocèses du Burkina Faso touchés par la sécheresse, a annoncé le 31 juillet 2017, l’Eglise du pays.

Intitulé »Projet Kom Saya» (»La faim est finie», en langue locale Mooré) et d’un coût de 1,2 million de Francs, ce projet vise à apporter dans dix villages des diocèses de Ouahigouya, Dori et Kaya, des solutions adaptées au contexte local. Prévu sur deux ans, il concerne plusieurs secteurs comme l’agriculture, l’élevage, l’environnement, l’énergie, la nutrition, l’eau potable et l’assainissement.

La zone du projet fait partie des régions les plus déficitaires en pluies au Burkina Faso, avec une mauvaise répartition, un arrêt prolongé ou précoce des pluies. Des épisodes frequents de vents violents détruisent les végétaux et les habitations. Les rendements agricoles sont faibles du fait de l’usage, par les populations, de techniques non adaptées, du manque d’équipements et formation en production.

Production céréalière insuffisante

Une situation qui contraint les populations à vivre essentiellement de dons alimentaires durant quatre mois dans l’année. Certains ménages doivent faire de l’élevage ou du maraîchage, là où c’est possible. Ce qui constitue une alternative pour obtenir des revenus, car ils ne peuvent pas produire suffisamment de céréales. Et même dans ce cas, ils sont confrontés au manque d’eau.

Dans le diocèse de Dori, des femmes parcourent jusqu’à plus de cinq kilomètres, Durant la saison sèche, de novembre à mai, afin de se procurer de l’eau pour les besoins domestiques.

Un défi immense

Lors de la cérémonie de lancement, du projet, Mgr. Thomas Kaboré, évêque du diocèse de Kaya,représentant l’Eglise, a estimé que l’éradication de la faim que vise le projet,  est un défi immense.

«La réussite du projet nécessite une véritable synergie des acteurs, une réelle appropriation par les populations, et  l’adhésion des autorités régionales, provinciales, communales, religieuses, des services techniques de l’Etat et des structures villageoises, parties prenantes du projet «, a-t-il ajouté. (cath.ch/ibc/bh)

Trois diocèses du Burkina Faso vont bénéficier du projet de lutte contre la sécheresse initié par Caritas-Espagne.
1 août 2017 | 11:09
par Bernard Hallet
Burkina Faso (81), Caritas (146), sécheresse (10)
Partagez!