Le corps de Mgr Bala, évêque de Bafia, a été retrouvé dans le fleuve Sanaga (Photo: Flickr/canonim/CC BY 2.0)
International
Le corps de Mgr Bala, évêque de Bafia, a été retrouvé dans le fleuve Sanaga (Photo: Flickr/canonim/CC BY 2.0)

Cameroun: l’Eglise catholique a récupéré le corps de Mgr Benoit Bala

18.07.2017 par Ibrahima Cissé, correspondant de cath.ch en Afrique

La Conférence épiscopale du Cameroun a récupéré le corps de feu Mgr Jean-Marie Benoit Bala. Elle envisage de “porter plainte contre X pour assassinat”, en se constituant partie civile, indique un communiqué de la Conférence publié 17 juillet 2017.

Les circonstances de la mort du religieux divisent le gouvernement et l’Eglise catholique. Pour l’Etat camerounais, par la voix procureur de la République, les conclusions des différentes autopsies prouvent que “la noyade est la cause la plus probable du décès de l’évêque”. En revanche, l’Eglise catholique a estimé que Mgr Bala a été victime “d’un assassinat brutal”.

Bras de fer entre l’Eglise et l”Etat

Selon la Conférence épiscopale nationale du Cameroun (CENC), la justice n’a pas encore été saisie. En attendant, elle va confier le dossier à “un collège d’avocats”, qui la représentera “dans la recherche de la vérité”. C’est la première fois que l’Eglise catholique du Cameroun hausse ainsi ouvertement le ton, selon le site de Radio France internationale.

La CENC a retenu les dates des 2 et 3 août pour les obsèques de l’évêque de Bafia, dans son diocèse, au centre du pays. Elle a commencé à préparer ces funérailles. (cath.ch/ibc/rfi/gr)


Rafael d'Aqui, responsable des projets pour l'Afrique d'AED-ACN à Königstein | © Jacques Berset

Einsiedeln: Aide à l'Eglise en Détresse dénonce la montée d'un islam intolérant

Cameroun La population civile est la première victime des combats et de la répression | © Caritas Internationalis

Cameroun: L'Eglise catholique prise en tenaille entre les militaires et les rebelles

Actualités ›