International

Cameroun: obsèques de Mgr Bala et polémiques sur sa mort

L’Eglise catholique au Cameroun a rendu un dernier hommage, le 2 août 2017, à Mgr Jean-Marie Benoît Bala, évêque de Bafia, au centre du pays. L’occasion pour l’Eglise locale de réitérer sa thèse d’un assassinat du prélat.

Suicide, accident ou assassinat? Le corps de l’évêque avait été repêché le 2 juin 2017 dans le fleuve Sanaga, deux jours après sa disparition. Le procureur de la république du Cameroun avait ouvert une enquête judiciaire pour «mort suspecte». Il a cependant conclu, après une autopsie officielle, à une probable mort par noyade. L’Eglise locale a jusqu’ici rejeté formellement ces conclusions, estimant que Mgr Bala avait probablement péri de la main d’une ou de plusieurs personnes et que son corps avait ensuite été jeté dans l’eau. Elle a porté plainte contre X.

Homélie à charge

Le cercueil du prélat a été exposé dans la cathédrale de Yaoundé, la capitale, rapporte Radio France international (RFI). Mgr Joseph Akonga Essomba, archevêque de Yaoundé, a réfuté une nouvelle fois, au cours de l’homélie, la thèse de la noyade accidentelle. Il a aussi dénoncé «les forces obscures qui combattent l’Eglise catholique» dans son pays.

La cérémonie d’inhumation a eu lieu le 3 août à Bafia. (cath.ch/ibc/rfi/rz)

 

Les obsèques ont eu lieu dans la cathédrale de Yaoundé
3 août 2017 | 15:07
par Raphaël Zbinden
Partagez!