Cameroun: un deuxième prêtre tué en zone anglophone

23.11.2018 par Ibrahima Cissé, correspondant de cath.ch en Afrique

Le père Cosmas Omboto Ondari, prêtre catholique de nationalité Kenyanne, vicaire de la paroisse de Kembong, sud-ouest, du Cameroun, a été tué par balles devant son église, mercredi 21 novembre a rapporté Radio France internationale (RFI).

Ordonné le 26 mars 2017, il a été abattu par des hommes armés, habillés en treillis militaires. Descendus brusquement de leur véhicule, ils s’étaient mis à tirer sur l’église, faisant fuir les fidèles qui s’y trouvaient. Le porte-parole de l’armée camerounaise, le colonel Didier Badjeck, a condamné ce meurtre qu’il a qualifié “d’assassinat ignoble, d’acte perfide”, commis, selon lui, par les sécessionnistes anglophones.

Des hommes d’Eglise visés

L’abbé Ondari est le second prêtre catholique tué en zone anglophone en moins de deux mois. Le 4 octobre, un jeune séminariste, Akiata Gérard Anjiianggwe, avait été tué par un militaire à Bamessin, au nord-ouest. Le 31 octobre, c’est un pasteur américain de l’Eglise baptiste fondamentale, Charles Wesco, qui a également été tué vers Bamenda, en zone anglophone.

Depuis octobre 2016, les régions anglophones de Buéa, au sud-est, et de Bamenda au nord-ouest sont en proie à une violence armée entre soldats gouvernementaux et séparatistes, qui réclament l’indépendance de ces deux régions du reste du pays. (cath.ch/rfi/ibc/gr)


Cameroun La population civile est la première victime des combats et de la répression | © Caritas Internationalis

Cameroun: libération de deux prêtres enlevés le 15 août

Colombie: Dans les rues de Quibdo, sur la Côte pacifique | © Jacques Berset

Colombie: un pasteur tué par balles sous les yeux de sa famille

Actualités ›