International

Cardinal Koch: «L'Europe n'est plus le centre de l'Église universelle»

«Le pape est le pape de l’Église universelle. L’Europe n’est plus le centre de l’Église et non plus le centre de la vie de l’Église», a confié le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, dans un entretien au journal KirchenZeitung du diocèse de Linz (Autriche) paru 13 octobre 2020.

Le cardinal suisse a affirmé toutefois que le pape François attendait beaucoup de l’Europe et que cette volonté était «clairement apparue lors de ses visites aux institutions européennes». Kurt Koch répondait à une question portant sur d’éventuels «malentendus» entre le pontife argentin et l’Europe, continent qui semble ne plus être en première place lorsque le pape se tourne vers les périphéries. Le haut-prélat, alors en déplacement en Autriche à l’occasion  d’une visite à la fondation Pro Oriente, a précisé que «le centre» se trouvait aujourd’hui en Afrique, en Amérique latine et en Asie.

Le pape préoccupé par «l’Église en Allemagne en général»

Interrogé par ailleurs sur la voie synodale empruntée par l’Église catholique en Allemagne, le haut-prélat, dans le sillage de l’évêque de Rome, a souligné que «le souci de l’évangélisation doit primer sur les questions structurelles». Le 23 septembre dernier, il avait confié que le pontife argentin aurait exprimé »sa préoccupation» sur la situation de «l’Église en Allemagne en général». (cath.ch/imedia/hl/gr)

Le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens | © Grégory Roth
18 octobre 2020 | 11:49
par I.MEDIA
Europe (97), Kurt Koch (80)
Partagez!