En Roumanie, de nombreux prêtres gréco-catholiques mariés ont la charge de paroisses | © Jacques Berset
Vatican
En Roumanie, de nombreux prêtres gréco-catholiques mariés ont la charge de paroisses | © Jacques Berset

Cardinal Stella: la question de l’ordination d’hommes mariés est à "l’étude"

22.01.2018 par I.Media

Selon le cardinal Beniaminio Stella, préfet de la Congrégation pour le clergé, la question de l’ordination sacerdotale d’hommes mariés est à “l’étude” au Vatican.

Dans la préface d’un livre paru en italien sur le pape François, le cardinal Stella s’exprime au sujet du prochain synode sur l’Amazonie, rapporte le site Vatican Insider le 22 janvier 2018. Le prélat italien y affirme que l’hypothèse d’ordonner des prêtres mariés est à l’étude au Vatican. Au Pérou, le pape a également évoqué une autre possibilité, celle du diaconat.

Intitulé Les hommes de François, aux éditions San Paolo (2018), le livre porte sur le profil des cardinaux créés sous le pontificat actuel. Dans sa préface, le cardinal Stella, considéré comme un homme de confiance du pape, répond à des questions, et notamment celle de l’ordination de viri probati – des hommes mariés, d’âge mûr – dans certains territoires de mission.

A évaluer “sans fermetures ni rigidité”

C’est une hypothèse “à évaluer avec attention, sans fermetures ni rigidité”, a ainsi acquiescé le prélat, reconnaissant l’existence d’une étude sur le sujet au Vatican. Cette option est destinée selon lui à répondre à la crise des vocations, “dans certaines parties du monde – on pense à l’Amazonie ou aux îles perdues du Pacifique, mais pas seulement”.

Il s’agirait pour le cardinal Stella de répondre à une “urgence sacramentelle” pour des communautés isolées, et qui concernerait l’eucharistie, la confession et le sacrement des malades. Le préfet de la Congrégation pour le clergé a ajouté qu’il ne s’agissait cependant pas de rendre le célibat sacerdotal “optionnel”.

L’alternative du diaconat ?

Le pape ne s’est pour le moment jamais explicitement prononcé sur le sujet. Dans l’exhortation apostolique Evangelii Gaudium de novembre 2013, il avait assuré sans ambiguïté que l’Eglise n’entendait pas changer de position sur “le sacerdoce réservé aux hommes”. Mais en février 2015, il avait aussi affirmé à des prêtres de Rome que la question de l’ordination d’hommes mariés était “inscrite à son agenda”, ajoutant qu’il ne savait pas “si elle trouvera[it] une solution”.

Lors de sa rencontre avec les évêques du Pérou, le 21 janvier dernier, le pape François a en outre souligné que la question du diaconat serait une des questions-clefs du synode, invitant les évêques à être “audacieux”. Le diaconat est un des degrés de l’ordination sacerdotale. Le diacre permanent n’est pas prêtre, mais il exerce un ministère de service. Il peut célébrer des baptêmes et prêcher l’homélie. Cela constituerait ainsi une alternative aux viri probati.

Les conservateurs sont opposés

En visite à Rome en décembre dernier, le cardinal Juan Luis Cipriani, archevêque de Lima,  avait de son côté affirmé que l’ordination de viri probati “ne [lui] semble pas être une solution” aux problèmes de l’évangélisation en Amazonie. Cette figure contestée de l’Opus Dei, qui appartient à l’aile dure de l’épiscopat péruvien, est connue pour ses positions conservatrices.

De même, lors de la visite ad limina des évêques chiliens à Rome, en mars 2017, le cardinal Beniamino Stella avait indiqué à l’époque que ce n’était “pas le chemin”. (cath.ch/imedia/ap/be)

 


Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'Etat du Saint-Siège (© Jacques Berset)

Mgr Parolin: une discussion ouverte sur le célibat de prêtres sans "changement drastique"

Le pape a ouvert la première réunion préparatoire au synode sur l'Amazonie le 13 avril 2018. | J. C. Gerez

Synode sur l'Amazonie: projet d'ordinations d'hommes mariés à l'étude

Actualités ›