Suisse

Caritas dit oui à l'initiative «Davantage de logements abordables»

Caritas Suisse se prononce en faveur de l’initiative «Davantage de logements abordables», soumise au vote populaire le 9 février 2020. Pour l’œuvre d’entraide catholique, il est nécessaire que la Confédération et les cantons encouragent davantage l’offre de logements à loyer modéré, rares sur le marché suisse.

L’initiative populaire «Davantage de logements abordables» exige qu’au moins 10 % des logements nouvellement construits en Suisse appartiennent à des maîtres d’ouvrage et organisations d’utilité publique. Caritas Suisse estime qu’une telle prescription peut contribuer à permettre aux personnes à faible revenu d’avoir accès à des logements moins chers.

La pauvreté, qui touche en Suisse près de 670’000 personnes, implique en effet souvent des conditions de logement précaires. Ceux qui ont peu d’argent se rabattent sur des appartements trop petits ou en très mauvais état, souligne Caritas. La promiscuité et parfois même l’insalubrité mettent les habitants sous pression, renforcent les conflits familiaux et prétéritent le développement des enfants. Des loyers élevés peuvent en outre pousser les locataires à s’endetter.

Les pauvres forcés de déménager

Caritas alerte depuis des années sur les lacunes dans l’offre de logements abordables et de qualité pour les personnes à faibles revenus. L’œuvre d’entraide met en avant une étude réalisée par la Haute école spécialisée du Nord-Ouest de la Suisse, selon laquelle les coûts excessifs du logement sont la cause principale de la pénurie qui frappe les personnes en situation de pauvreté.

Les modalités de l’aide sociale peuvent poser problème. Il arrive qu’elles fixent une limite trop basse du loyer dans la commune de domicile des bénéficiaires. Ces derniers ne trouvent alors pas de logement adapté à cette limite et sont obligés de déménager dans une autre commune ou même un autre canton pour trouver un logement à un prix raisonnable.

Et Caritas de rappeler que les personnes en situation de pauvreté ne sont pas les bienvenues partout. Elles sont parfois évincées de leur commune par une politique active de restriction en matière de loyer modéré. (cath.ch/com/rz)

Les personnes en situation de pauvreté sont parfois forcés d'occuper des logements précaires | photo d'illustration © Les Chatfield/Flickr/CC BY 2.0
16 janvier 2020 | 10:39
par Raphaël Zbinden
Partagez!