Suisse

Caritas Genève rapatrie en urgence des familles Roms en Roumanie

La crise sanitaire et sociale provoqué par le Covid-19 met durement à l’épreuve les populations les plus vulnérables. Parmi elles, les Roms présents à Genève se retrouvent sans revenu et dans l’impossibilité de se mettre en sécurité. A leur demande, Caritas Genève a pu organiser le 25 mars 2020 un vol humanitaire pour les rapatrier en urgence en Roumanie.

L’oeuvre d’entraide a pu mener cette opération grâce au soutien de divers philanthropes individuels privés et avec l’appui du canton de Genève et de la Confédération. Ces populations vulnérables ne  pouvaient envisager un confinement que dans leurs villages en Roumanie.  

Fermeture progressive des frontières

La situation devenait intenable pour de nombreuses familles Roms à Genève. Dépourvues de tout revenu depuis plusieurs semaines, ces personnes se trouvaient dans l’impossibilité de rentrer chez elles en Roumanie en raison de la fermeture progressive des frontières en Europe.

De surcroît, les lieux d’hébergement d’urgence en place à Genève, déjà très sollicités, ne s’avéraient pas être une solution envisageable pour ces familles vivant en groupe dans des conditions de confinement et de de sécurité sanitaire difficiles à organiser.

Programme de médiation intercommunautaire

Caritas Genève est très engagé auprès de ces populations, notamment dans le cadre son programme de médiation intercommunautaire. Dès lors, à leur demande, Caritas Genève a pris en charge l’organisation en urgence d’un vol humanitaire à destination de Cluj-Napoca, en Roumanie.

Affrété au départ de Cointrin mercredi 25 mars, en fin de matinée, le vol a emmené 72 Roms présents à Genève auxquels se sont joints d’autres citoyens Roumains bloqués en Suisse.

Caritas Genève reste au front

Cette opération exceptionnelle a pu avoir lieu grâce au financement de plusieurs philanthropes individuels, qui souhaitent rester anonymes. Elle s’est faite en concertation et avec l’appui logistique et administratif des autorités cantonales et fédérales, du consulat de Roumanie en Suisse, ainsi que de Caritas International, Caritas Europe, Caritas Suisse et Caritas Roumanie.

Malgré des activités perturbées en raison du coronavirus, Caritas Genève reste au front pour soutenir les plus vulnérables. A ce titre, plusieurs permanences sociales et juridiques sont assurées par téléphone chaque semaine. Les épiceries Caritas de Plainpalais et de la Servette sont toujours ouvertes et la plupart des services poursuivent leur activité en télétravail.

Pôle de médiation intercommunautaire

L’activité du Pôle de médiation intercommunautaire de Caritas Genève est essentiellement dédiée à pacifier les relations entre les personnes en situation d’extrême précarité et  les Genevois. Ce pôle travaille au service de la population genevoise en étroite collaboration avec les personnes concernées et divers services publics (Ville de Genève, services sociaux, lieux d’hébergement, police, protection des mineurs, instruction publique, services socio-sanitaires, tribunaux, etc.) Cette activité répond à l’exigence constitutionnelle de lutte contre toute forme de discrimination et aux nécessités humanitaires de la lutte contre la pauvreté, relève Dominique Froidevaux, directeur de Caritas Genève. (cath.ch/com/be)

Famille de Roms précarisés venant de Roumanie | © Yves Leresche
25 mars 2020 | 18:09
par Jacques Berset
Partagez!