Suisse

Caritas innove contre le chômage de longue durée

Le réseau des Caritas de Suisse romande lance un nouveau projet pour proposer des offres d’emplois inclusifs en faveur des chômeurs de longue durée. Le but est de présenter des alternatives dignes pour un accès universel au droit de se rendre utile à la collectivité.

Plus de 10’000 personnes, en Suisse romande, sont sans travail depuis au moins deux ans. Pour leur venir en aide, les Caritas de Suisse romande (Fribourg, Genève, Jura, Neuchâtel, Valais, Vaud) lancent le projet «Cantons zéro chômeur de très longue durée (CZLD)». La démarche est inspirée par l’expérience «Territoires zéro chômeur de longue durée (TZLD)», menée avec succès en France, note Caritas Suisse dans un communiqué du 18 juin 2020.

«Pour beaucoup de personnes qui ont perdu leur droit à des indemnités de chômage, la situation devient invivable parce que sans issue, rappelle Dominique Froidevaux, président des Caritas de Suisse romande. Nous avons décidé d’étudier de près cette problématique avec le concours des personnes concernées. Il est temps de passer à l’action en proposant des alternatives dignes pour un accès universel au droit de se rendre utile à la collectivité par son propre travail.»

La démarche vise à créer une offre d’emplois inclusifs, c’est-à-dire accessibles à toute personne capable de les exercer, quel que soit son âge, son origine, ses qualifications ou ses vulnérabilités. Il peut donc aussi s’agir d’un emploi aménagé voire créé spécialement pour répondre à la demande d’emploi d’une personne particulièrement en difficulté.

Redonner autonomie et dignité

Le modèle des Caritas romandes consiste à acquérir, auprès de tout employeur intéressé et si nécessaire auprès d’entreprises sociales ou à but d’emploi, des emplois de droit commun dont le coût puisse être facturé, en tout ou partie, aux régimes cantonaux d’aide sociale – permettant à ces derniers d’activer la dépense passive du chômage qu’ils supportent.

600 millions de francs utilisés pour aider les chômeurs de très longue durée qui représentent 20% des personnes soutenues par les 3 milliards d’aide sociale en Suisse, peuvent ainsi être mués en salaires. Ainsi, plutôt que d’être payés sans être employés, 10’000 femmes et hommes de Suisse romande seraient salariés par une entreprise, ce qui participerait aussi à leur redonner autonomie et dignité.

La création d’une agence capable d’obtenir ces emplois inclusifs et de les proposer aux demandeurs d’emploi concernés est en voie de réalisation, souligne l’œuvre d’entraide catholique. CZLD sera expérimenté sur cinq ans avec le concours de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), à Lausanne. (cath.ch/com/rz)

Le chômage de longue durée fragilise les personnes | photo d'illustration © Erich Ferdinand/Flickr/CC BY 2.0
18 juin 2020 | 12:21
par Raphaël Zbinden
Partagez!