“En reconnaissant nos manques, il sera possible d’avoir un avant-goût du jour où catholiques et orthodoxes pourront célébrer sur le même autel“ | © Keystone.
International
“En reconnaissant nos manques, il sera possible d’avoir un avant-goût du jour où catholiques et orthodoxes pourront célébrer sur le même autel“ | © Keystone.

Catholiques et orthodoxes peuvent retrouver la joie du pardon, affirme le pape

05.05.2019 par I.MEDIA

Si catholiques et orthodoxes bulgares reconnaissent leurs manques, alors ils pourront retrouver la joie du pardon, a déclaré le pape François reçu au Palais du synode, siège de l’Eglise orthodoxe bulgare, le 5 mai 2019.

Tout au long de l’histoire, des plaies se sont ouvertes entre chrétiens, a regretté le pontife. Elles sont autant de déchirures douloureuses infligées au Corps du Christ qu’est l’Eglise. Aujourd’hui encore, “nous en touchons avec la main les conséquences“, a-t-il estimé.

Mais si comme saint Thomas “nous mettons ensemble la main dans ces plaies et confessons que Jésus est ressuscité, et si nous le proclamons notre Seigneur et notre Dieu (…) nous pouvons retrouver la joie du pardon“. En reconnaissant nos manques, a-t-il ajouté, il sera possible d’avoir un avant-goût du jour où catholiques et orthodoxes pourront célébrer sur le même autel.

Ce sont surtout les saints Cyrille et Méthode qui orientent sur ce chemin. Malgré les adversités, ils privilégièrent l’annonce du Seigneur, l’appel à la mission. Ce véritable œcuménisme de la mission doit donc illuminer notre chemin pour croître dans la fraternité. “Nous aussi, héritiers de la foi des saints, nous sommes appelés à être artisans de communion, instruments de paix“.

Le pape a par ailleurs appelé à mettre en pratique un œcuménisme du pauvre. Il s’agit de rendre témoignage au Seigneur, en servant les plus fragiles et oubliés, dans lesquels Il est présent.

Après cette prise de parole, le pape s’est recueilli dans la cathédrale patriarcale de Saint-Alexandre-Nevski sur une icône ancienne et vénérée des saints Cyrille et Méthode, évangélisateur des pays slaves. Il est ensuite sorti sur la place Saint Alexandre Nevsky pour réciter le Regina Coeli devant quelque 3000 personnes. (cath.ch/imedia/ah/bh)


Un fort tremblement de terre a secoué le centre de l'Italie (Photo: www.caritasitaliana.it)

Trois ans après le séisme, le pape François en visite dans les Marches

Pour le pape François, l'unité est au cœur de l'ADN de la communauté chrétienne | © Mazur/episkopat.pl

L'Eglise doit sortir jusqu'aux “lointains confins“ de la terre, affirme le pape

Actualités ›