Suisse

Catholiques et protestants publient un ouvrage commun sur les saints

Avec un livre consacré aux saints, la Commission de dialogue protestants/catholiques-romains de Suisse aborde une question qui divise les confessions. La publication de 120 pages, disponible pour l’heure uniquement en allemand, rassemble six biographies très différentes. Toutes montrent l’importance de modèles authentiques pour la foi et pour l’Église.

Aborder dans le dialogue protestant/catholique-romain des sujets qui divisent les confessions est toujours délicat, note le 9 septembre 2020, un communiqué conjoint de la Conférence des évêques suisses (CES) et de l’Eglise évangélique réformée de Suisse (EERS).

L’expérience de ces dernières années a cependant montré que c’est précisément en examinant les différences qu’il est possible de trouver une position commune qui soit acceptable. Un de ces sujets délicats est la vénération des saints. La découverte de l’importance de la spiritualité pour l’œcuménisme a amené à étudier ce que le sujet apportait au vivre-ensemble œcuménique des protestants et des catholiques en Suisse. Ceci dans le but d’un enrichissement mutuel issu de chaque tradition.

Six modèles de diverses religions et confessions

Chaque membre de la commission a rédigé un texte sur un-e saint-e ou sur une personne exemplaire librement choisie dans l’œcuménisme chrétien. Les portraits de la travailleuse sociale française Madeleine Delbrêl (1904-1964), également écrivaine et mystique catholique, de l’intellectuelle juive néerlandaise Etty Hillesum (1914-1943), de la carmélite française Thérèse de Lisieux (1873-1897), du théologien et écrivain protestant allemand Jochen Klepper, de la fondatrice du mouvement catholique des Focalari Chiara Lubich (1920-2008) et du deuxième secrétaire général des Nations Unies Dag Hammarskjöld (1905-1961) forment ainsi un recueil.

Avec les Saints, la Commission de dialogue protestants/catholiques-romains (CDPC) a traité un sujet qui lui tenait très à cœur. Elle fait rencontrer des personnages dont la vie fait resplendir un peu de la sainteté de Dieu. Toutes et tous ont mené une vie pleine de contradictions, au service des autres, marquée par un tournant décisif dans leur biographie, notent les auteurs.

Hier un sujet controversé – aujourd’hui un potentiel œcuménique

«Plus nous approfondissions le sujet, plus nous le constations: les saints ne divisent plus nos Églises, ils les rapprochent plutôt. Bien sûr que la vie des saints et leur vénération ont beaucoup de choses déconcertantes et sont matière à discussions au sein de l’Église catholique et aussi entre les Églises. Mais s’intéresser à des personnes qui ont vécu leur vie consciemment devant Dieu recèle plutôt le potentiel d’une manière commune d’être chrétien et d’être Église: nous découvrons plus de points communs dans la foi et nous découvrons sa pertinence pour les gens d’aujourd’hui. Nous apprenons comment la foi peut transformer les gens et peut amener à la profondeur et à mener une vie courageuse et tournée vers le monde.»

Douze portraits

Dans la seconde partie du livre, Pia Petri Maurer illustre, en textes et en images, que la sainteté n’est pas quelque chose de spécial et d’abstrait, réservé à quelques personnes. Mais la vocation normale de l’humain vécue au quotidien, en tant que visage de Dieu.

En ce sens, la publication s’adresse à tout public. Elle convient aussi pour un usage dans la formation d’adultes ou dans l’enseignement religieux. Elle n’existe pour le moment qu’en allemand. Une traduction française est prévue. Le texte est disponible en téléchargement ou sur papier sur le sites de la CES ou de l’EERS. (cath.ch/com/mp)

L'artiste Pia Petri Maurer dressé le portait de personnes qui vivent la sainteté au quotidien | Service de presse
8 septembre 2020 | 16:26
par Maurice Page
Canonisation (159), CES (245), EERS (17), Oecuménisme (259), sainteté (19)
Partagez!