Le pape au milieu des enfants le 15 décembre 2016 (Photo: Youtube/CTV)
Vatican
Le pape au milieu des enfants le 15 décembre 2016 (Photo: Youtube/CTV)

"Celui qui est élu pape n'est pas forcément le plus intelligent"

20.02.2017 par I.MEDIA

“Celui qui est élu pape lors du conclave n’est peut-être pas le plus intelligent, mais il est celui que Dieu veut à ce moment pour l’Eglise”. C’est ce qu’a expliqué le pape François le 19 février 2017 à des enfants, de Sainte-Marie-Josèphe-du-Cœur-de-Jésus à Castelverde di Lunghezza, dans la banlieue de Rome.

Pour cette treizième visite pastorale depuis le début de son pontificat, le pape François a rencontré divers groupes de cette paroisse de la périphérie romaine, dont des jeunes du catéchisme, des familles, des malades et des personnes âgées. Il a également confessé quatre personnes et célébré la messe.

Interrogé sur les raisons du nom sorti lors du conclave de 2013, le pape François a répondu en plaisantant : “parce qu’il y a des coupables, et l’un d’eux est ici !“, désignant le cardinal Agostino Vallini, son vicaire pour le diocèse de Rome.

Qui est le plus intelligent?

Le successeur de Pierre a ensuite demandé : sur les 115 cardinaux présents lors du dernier conclave, qui était le plus intelligent?. Ce à quoi les enfants ont répondu en chœur : “toi !“. ”Non, on ne sait pas, a rétorqué le pontife, celui qui est élu pape au conclave n’est pas nécessairement le plus malin ou le plus rapide à faire ce qui doit être fait, mais il est ce que Dieu veut à ce moment pour l’Eglise”.

“Puis vient le jour où le pape doit mourir, a-t-il poursuivi, ou aller à la retraite comme l’a fait le grand pape Benoît, parce qu’il n’était pas en bonne santé“. Le pape François a ensuite expliqué qu’un autre pontife prend alors sa suite, toujours élu de la même façon: “sous la lumière du Saint Esprit“. Selon la constitution apostolique Universi Dominici gregis (1996) régissant les règles de la vacance du siège apostolique et du conclave, le Souverain pontife est en effet élu “par disposition divine” (no 53).

Surmonter les difficultés avec foi et courage

Le Souverain pontife a ensuite évoqué les nombreux moments difficiles de sa vie, en particulier le plus éprouvant d’entre eux: une infection pulmonaire contractée à 21 ans. “Il y a toujours des difficultés“ dans la vie, a-t-il estimé, mais elles se surmontent avec la foi et du courage.

Après cela, le pape François a rencontré des familles engagées dans la Caritas de leur paroisse. Il les a incité à voir Jésus en chacun de ceux qui demandent de l’aide: “qu’elle aille ou non à l’église, qu’elle croit ou non en Dieu, cette personne est Jésus“. Le pape a enfin demandé aux volontaires d’offrir leurs actions au Christ, comme un sourire ou un secours porté à une personne. “C’est votre chemin de sainteté“, a-t-il souligné.

Au cours de la messe, le pape François avait réaffirmé que même contre ses ennemis, le chrétien ne devait pas ressentir de haine ou d’amertume, mais devait au contraire prier pour la paix.  (cath.ch/imedia/ah/mp)


Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'Etat du Vatican | © Jacques Berset

Le cardinal Parolin déplore l’hostilité envers le magistère du pape

Avant son décès, Vincent Lambert a eu de nombreux soutiens | © Keystone

Vincent Lambert est décédé, malgré les appels du pape et des évêques

Actualités ›