Charles de Foucauld en 1907 (photo domaine public)
Vatican

Charles de Foucauld et César de Bus seront canonisés le 15 mai 2022

Le Vatican a fixé la date de canonisation de sept bienheureux – dont les Français Charles de Foucauld et César de Bus – au 15 mai 2022, a annoncé le Bureau de presse du Saint-Siège le 9 novembre 2021. Ces canonisations n’avaient pas pu avoir lieu du fait de la pandémie de Covid-19.

Lors du consistoire du 3 mai 2021, le pape François avait décrété la canonisation de sept bienheureux, mais n’avait pas pu en fixer la date en raison de la situation sanitaire. Il s’agissait des Français Charles de Foucauld (1858-1916) et César de Bus (1544-1607), des Italiens Louis Marie Palazzolo (1827-1886), Justin Russolillo (1891-1955), Marie François Rubatto (1844-1904) et Maria Domenica Mantovani (1862-1934) et d’un laïc martyr indien, Lazare Devasahayam Pillai (1712-1752).

«Les canonisations ne sont pas faites pour les saints, mais pour nous»

Leur canonisation aura donc lieu à Rome, le dimanche 15 mai 2022, précise Vatican News. Les dernières canonisations célébrées à Rome avaient eu lieu le 13 octobre 2019. Elles concernaient le cardinal John Henry Newman (1801-1890) et quatre bienheureuses. Outre la Fribourgeoise Marguerite Bays, il s’agissait de Dulce Lopes Pontes, Giuseppina Vannini et Marie Thérèse Chiramel Mankidiyan.

Durant l’année 2020, pour la première fois depuis le début du pontificat du pape François, il n’y avait pas eu de canonisation célébrée à Rome. Le postulateur de la cause de Charles de Foucauld, le Père Bernard Ardura, avait expliqué à l’agence I.MEDIA la décision du Vatican d’ajourner les célébrations.

«Les canonisations ne sont pas faites pour les saints, mais pour nous», expliquait le postulateur français. «C’est un événement de grande portée ecclésiale et c’est pour cette raison que la canonisation se fait en présence du peuple de Dieu», ajoutait-il. «S’il n’y a pas de fidèles, cela perd son sens».

César de Bus, fondateur des Pères de la doctrine chrétienne

Un miracle avait été attribué le 27 mai 2020 au bienheureux Charles de Foucauld (1858-1916), ouvrant la voie à une canonisation du prêtre béatifié en 2005 par Benoît XVI. Ce Français, après avoir mené une carrière militaire, marquée par une vie dissolue, a vécu une existence de foi et d’évangélisation par l’exemple au milieu des Touaregs, dans le Sahara algérien, au début du 20e siècle. Il est mort assassiné en 1916.

Le bienheureux César de Bus (1544-1607), fondateur des Pères de la doctrine chrétienne, s’était lui aussi vu reconnaître un miracle par la Congrégation pour les causes des saints, le 27 mai 2020. Combattant dans un premier temps les protestants, notamment pendant la Saint Barthélemy, il a ensuite refusé une vie de courtisan, se retirant et se faisant prêtre. Il s’est consacré particulièrement au catéchisme et à l’enseignement des jeunes. Il a été béatifié en 1975 par le pape saint Paul VI. (cath.ch/imedia/hl/rz)

Charles de Foucauld en 1907 (photo domaine public)
9 novembre 2021 | 14:15
par I.MEDIA
Partagez!