Les quatre fragments du livre que l'Abbaye de St-Maurice cherchent à identifier (Abbaye de St-Maurice)
Suisse
Les quatre fragments du livre que l'Abbaye de St-Maurice cherchent à identifier (Abbaye de St-Maurice)

Châsse de saint Maurice: Qui saura reconnaître "les petits papiers de l'apôtre"?

11.10.2017 par Maurice Page

Quatre boulettes de papier ont été trouvées lors de la restauration de la Grande Châsse de l’abbaye de St-Maurice. Pour en connaître l’origine et ainsi mieux cerner l’histoire du reliquaire, l’abbaye agaunoise lance un appel à témoins inédit.

Lors de la restauration du reliquaire contenant les restes du martyr agaunois, Denise Witschard et son équipe ont découvert quatre boulettes de papier derrière un relief d’argent représentant saint Paul, rapporte le quotidien vaudois 24Heures. Sur la face de ce relief, une soudure d’étain était visible au niveau du cou de l’apôtre. Elle indique une réparation, à la suite d’une déchirure. Les tampons de papier ont vraisemblablement été placés là lors de cette restauration.

Un appel à témoins sur internet

Une fois dépliées ces boulettes ont révélé quelques extraits d’un texte imprimé en français. Les caractères d’imprimerie comme le type de papier semblent indiquer un livre publié vers la fin du XVIIe ou au début du XVIIIe siècle. Identifier l’ouvrage permettrait de préciser cette date et donc de mieux connaître l’histoire de la chasse et de ses restaurations. Jusqu’à présent cette réparation était datée d’une période s’étendant du XVIIe au XXe siècle. Connaître la date de parution de l’ouvrage permettrait de fixer un terminus ante quo avant lequel la restauration n’a pas pu avoir lieu.

L’obstacle, sur lequel butent les restaurateurs, pourrait être surmonté grâce à internet. L’abbaye a ainsi lancé un appel à témoins sur la toile pour identifier les quatre fragments de papier.

Le chantier de restauration de la Grande Châsse a démarré en janvier 2017. Il se prolongera sur trois ans. Il a déjà permis notamment de situer plus précisément son assemblage, qui se serait déroulé en une seule campagne, vers 1225-1230, selon les estimations de Pierre Alain Mariaux, professeur d’histoire de l’art médiéval à l’Université de Neuchâtel et conservateur «ad interim et bénévole» du trésor de l’Abbaye. (cath.ch/com/24H/mp)


Les apôtres qui ornent la grande châsse du trésor de l'abbaye sont délicatement positionnés dans la vitrine. | © B. Hallet

Saint-Maurice: l'âme du reliquaire

Saint Nicolas et son âne, pour la joie des petits et des grands, dans une école fribourgeoise en 2018 | © Grégory Roth

Saint Nicolas de Myre: une popularité à travers les siècles

Actualités ›