Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'Etat du Saint-Siège (© Jacques Berset)
International
Le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'Etat du Saint-Siège (© Jacques Berset)

Chrétiens et musulmans appelés à ″illuminer les ténèbres de la peur"

26.12.2018 par I.MEDIA

La fête de Noël invite les chrétiens et les musulmans à ″illuminer les ténèbres de la peur et du non-sens″ pour bâtir un ″avenir de fraternité et d’harmonie″, a expliqué le cardinal Pietro Parolin. Le secrétaire d’Etat du Saint-Siège s’exprimait dans un message transmis lors de la réunion avec le Premier ministre irakien Adil Abdul Mahd et les représentants du gouvernement au palais présidentiel à Bagdad (Irak), a indiqué le Bureau de presse du Saint-Siège le 25 décembre 2018.

A Noël, a expliqué le ′bras droit′ du pape François, se sont manifestées ″la bonté et l’humanité de Dieu″. Le Fils de Dieu incarné procure ″joie et paix″ et répond ″aux attentes les plus intimes et les plus profondes″ de chacun. Seul Dieu, a-t-il assuré, peut donner une paix et une joie qui ne soient pas ″éphémères″, fortifiant et consolidant les cœurs dans le droit et la justice.

Noël dans le berceau de la civilisation

″Noël est une fête pour tous, a déclaré le cardinal Parolin, et son message s’adresse à tout homme de bonne volonté″. Noël n’est pas un ″privilège″ à garder pour soi, mais un cadeau à partager pour bâtir un avenir de fraternité et d’harmonie. Que ce soit en tant qu′individus ou en tant que communauté, ″chrétiens et musulmans sont appelés à éclairer les ténèbres de la peur et du non-sens, de l’irresponsabilité et de la haine par des paroles et des actes de lumière″, a-t-il insisté.

Le haut prélat est actuellement en Irak, ″berceau de la civilisation, si riche en références bibliques et historiques, terre du patriarche Abraham, où a commencé l’histoire du salut″, selon ses propres mots tirés du message. Arrivé le 24 décembre 2018, le secrétaire d’Etat conclura son séjour le 28 décembre. A l’occasion des célébrations de la Nativité du Christ, le cardinal Parolin a notamment rencontré des représentants des Eglises orientales, dont le cardinal Louis Raphaël Sako, patriarche de Babylone des Chaldéens. (cath.ch/imedia/pad/rz)


Le pape François arrive à l'audience générale | © Antoine Mekary I.Media

L’Irak invite officiellement le pape François

Les maisons anciennes de Betnaya, au nord de l'Irak, n'ont pas résisté aux bombardements (photo Maurice Page)

Une visite du pape en Irak pourrait “insuffler l'espérance“

Actualités ›