des corps de migrants échoués à Lampedusa
Photo: flickr/noborder/cc
Vatican
des corps de migrants échoués à Lampedusa Photo: flickr/noborder/cc

Cinq ans après sa visite à Lampedusa, le pape célébrera une messe pour les migrants

04.07.2018 par I.MEDIA

A l’occasion du cinquième anniversaire de sa visite sur l’île de Lampedusa, en Italie, le pape François célébrera une messe pour les migrants, le 6 juillet 2018 dans la basilique Saint-Pierre au Vatican.

Le 8 juillet 2013, quelques mois après son élection, le pape François s’était rendu à Lampedusa. Sur cette île italienne, ‘porte d’entrée’ vers l’Europe pour de très nombreux migrants, il avait fermement dénoncé la “mondialisation de l’indifférence” face aux drames vécus par ces migrants. Le pape avait jeté une couronne de fleurs dans la Méditerranée, en mémoire des noyés.

La messe du 6 juillet viendra ainsi marquer le cinquième anniversaire de cette visite. Célébrée pour les migrants, elle sera présidée par le pape, à l’autel de la chaire – et non au maître-autel, comme c’est l’habitude pour les successeurs de Pierre. Deux cents personnes ont été invitées, dont des réfugiés et des personnes qui les accompagnent.

Selon Greg Burke, directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, cette célébration sera un moment de prière pour les migrants défunts, les survivants et ceux qui les assistent. Dans la prière après le Kyrie eleison, le pape implorera ainsi le Seigneur de “regarder avec amour les réfugiés, les exilés (…) pour que soit donnée à tous la chaleur d’une maison et d’une patrie”.

Intentions de prière

Les intentions de la prière universelle ont aussi été écrites spécialement. La première – en français – demandera que l’Eglise soit “pour tous et partout un port sûr et accueillant”. La troisième portera sur les secouristes en mer Méditerranée tandis que la quatrième sera destinée à ceux qui ont été secourus ces dernières années. De même, lors de la prière eucharistique, au moment de la prière pour les défunts, un concélébrant mentionnera les victimes des naufrages en mer Méditerranée.

La célébration de cette messe intervient alors que l’Union européenne est frappée par une crise sur la gestion des flux migratoires. Le nouveau gouvernement italien au pouvoir depuis début juin refuse notamment d’accueillir les navires d’ONG recueillant des migrants entre l’Afrique et l’Europe. Certaines de ces ONG font “le jeu des passeurs”, a pour sa part estimé le président français Emmanuel Macron le 26 juin.

Selon l’Organisation internationale pour les migrations, près de 172’000 migrants sont arrivés en Europe par voie de mer en 2017, après avoir été plus de 363’000 en 2016 et plus d’un million en 2015. En 2017, ces arrivées se sont concentrées à 70% sur l’Italie. Toujours en 2017, plus de 3’100 migrants seraient morts en Méditerranée. (cath.ch/imedia/xln/mp)


Un enfant migrant sur le toit de "La Bête", nom donné au train qui traverse le Mexique de la frontière du Guatemala à celle des Etats-Unis (Photo: JC Gerez)

Trump veut pouvoir garder en détention les immigrants mineurs

L'Eglise italienne prendra en charge 50 des 116 migrants autorisés à débarquer du Gregoretti. | © Coast Guard News/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0

L'Eglise italienne prend en charge 50 migrants du Gregoretti

Actualités ›