Suisse

Un coffret CD pour les 500 ans de la Réforme

En quoi la Réforme protestante du XVIe siècle a-t-elle forgé l’identité suisse? Pour mieux comprendre ce phénomène religieux et historique, l’équipe oecuménique de RTSreligion a interrogé de nombreux historiens et spécialistes qui racontent Luther, Zwingli, Farel ou Calvin. Un coffret de deux CD audio rassemble ce panorama.

Issu d’une série de 20 émissions diffusées dans le magazine À vue d’esprit sur RTS Espace 2, ce coffret de deux CD audio raconte l’histoire mouvementée de l’arrivée de la Réforme en Suisse et donne la parole à de nombreux historiens spécialistes du XVIe siècle.

Depuis fin octobre, les premiers événements liés aux célébrations du Jubilé de la Réforme protestante ont commencé. Les Églises issues de ce courant qui a façonné en profondeur la société suisse et qui reste bien vivant aujourd’hui, ont prévu une année de commémorations. Les festivités s’étendront jusqu’au 31 octobre 2017, soit 500 ans après la date de la publication des 95 thèses de Martin Luther. C’est dans ce cadre que l’équipe oecuménique de RTSreligion a souhaité composer une histoire à écouter pour mieux comprendre les racines de l’identité suisse.

Mais qu’est-ce que la Réforme?

La Réforme est d’abord une réaction d’origine spirituelle contre la corruption et le commerce des indulgences, c’est à dire la possibilité d’acheter la rémission totale ou partielle de la peine encourue en raison d’un péché. À la faveur du refus de Rome d’entendre toute critique, et suite à l’excommunication du moine Martin Luther, la Réforme protestante s’amorce pour devenir un mouvement de transformation majeure des sociétés qui l’acceptent.

En Suisse, des Fribourgeois sont prêts à pendre Zwingli s’il vient prêcher dans leur cité, les Vaudois deviennent protestants malgré eux et le Valais est sur le point d’adhérer à la Réforme.

La Réforme change les rapports de l’Église avec le pouvoir politique, validant une plus grande indépendance de ce dernier, qu’il soit celui des princes en Allemagne ou celui des patriciens des cités suisses. Elle transforme la religion chrétienne elle-même, en favorisant une autonomie plus grande du croyant dans son rapport à Dieu, via la lecture de la Bible et la liberté de conscience. Elle accélère le passage du Moyen-Âge à la Renaissance et, plus loin, annonce le monde moderne.


Trois questions à Michel Kocher directeur de Médias-pro

Comment interpréter le message de la Réforme aujourd’hui?
La Réforme a contribué directement et indirectement à des valeurs importantes du monde moderne, des droits de l’homme à la liberté religieuse, en passant par le développement des sciences, de l’économie libérale et d’une attention aux plus faibles. Mais elle a aussi laissé des zones d’ombre et n’est pas allée jusqu’au bout de son programme.

Pour la comprendre il est nécessaire de revenir à la source de ce que la Réforme a voulu retrouver: l’Évangile. Dans la posture aussi simple que radicale de Jésus, ce juif du premier siècle de notre ère, se trouve sans doute les clefs les plus adéquates pour interpréter le message de la Réforme actuellement.

Comment vivre la Réforme aujourd’hui?
En continuant à viser une simplicité de spiritualité et de vie, une reconnaissance authentique envers Celui qui la donne. Autant dire, à l’âge de la mondialisation, que cela correspond à une nouvelle réforme, dont l’agenda éthique et spirituel dépasse le protestantisme. Des changements majeurs doivent être entrepris, pas moins décisifs que ne le furent ceux qui marquèrent le passage du Moyen-Age à la Renaissance.

Entre un capitalisme irresponsable et écologiquement désastreux, des tensions religieuses inquiétantes et un individualisme aussi coûteux que fragilisant, les défis ne manquent pas. Toutes les familles spirituelles, politiques et sociales sont aujourd’hui concernées.

Que souhaitez-vous transmettre à travers ce coffret?
Sous le mot Réforme se cache une grande complexité d’événements qui englobent tous les aspects de la vie humaine, personnelle et sociétale. L’économie, le spirituel, le relationnel sont concernés, de façons différentes selon les régions, les langues et les organisations de la société civile. Pour démêler l’écheveau, il faut suivre les différents réformateurs, mais aussi travailler dans le détail en suivant les événements dans les différents cantons de Suisse.

La grande histoire doit côtoyer la petite, qui place l’auditeur au ras des pâquerettes et lui réserve de vraies surprises. De cette complexité naissent quelques traits majeurs et frappants quant au destin et à l’identité suisses, un pays qui doit énormément à la Réforme. À découvrir à l’écoute des CD, qui s’adressent au grand public. (cath.ch-apic/com/mp)

La Réforme vue de Suisse, coffret de 2 CD audio de RTSreligion
9 novembre 2016 | 14:30
par Maurice Page
Partagez!