COMECE: Liberté d'expression, oui. Liberté d'insulter, non!  

Bruxelles, 3 février 2015 (Apic) «La liberté d’expression et la liberté de religion ne s’excluent pas mutuellement». En relation avec les derniers attentats contre Charlie Hebdo, Patrick H. Daly, secrétaire Général de la Commission des épiscopats de la communauté européenne (COMECE), rappelle que la liberté de s’exprimer n’est pas la liberté d’insulter les croyances de l’autre.

Il est ironique de constater que ceux qui proclament fièrement «Je suis Charlie» sont confrontés du même coup à une question dérangeante qui concerne leur attachement à la liberté de religion, affirme Patrick H. Daly. Il rappelle, dans un éditorial du 3 février 2015, que la COMECE a non seulement étudié cette dernière de façon approfondie au cours des cinq dernières années, mais qu’elle a aussi œuvré pour que la liberté de religion fasse l’objet d’un engagement ferme de la part de la Commission européenne. Pour le secrétaire de la COMECE, qui s’efforce d’exercer une forme de lobbying chrétien et éthique auprès des institutions politiques européennes, le respect de la liberté d’expression ne doit diminuer en aucune façon le respect de la liberté religieuse, et vice-versa.

 L’exemple athénien

Pour étayer son propos, Patrick H. Daly, rappelle un passage des Actes des Apôtres, dans lequel saint Paul se rend à Athènes pour prêcher la Bonne Nouvelle. Il note que les échanges vigoureux entre la chrétienté naissante et le paganisme bien établi restent civilisés, tempérés par la bonne humeur et facilités par une certaine ouverture d’esprit.

Comme le pape François l’a récemment déclaré, les croyances et les convictions religieuses de quelqu’un sont comme des liens de famille, qui font appel à des loyautés viscérales. «Il ne faut pas les mépriser ni les ridiculiser», assure le responsable de la COMECE. Patrick H. Daly, incite donc à prendre l’exemple des Athéniens qui,  il y a près de deux mille ans, n’étaient pas d’accord avec Paul, mais lui ont laissé la possibilité de poursuivre librement le débat. (apic/com/rz)

 

3 février 2015 | 12:42
par Raphaël Zbinden
Partagez!