Camp de réfugiés de Dadaab, au Kenya (Photo UNHCR Flickr)
Suisse
Camp de réfugiés de Dadaab, au Kenya (Photo UNHCR Flickr)

Conférence nationale de StopPauvreté sur la crise des réfugiés

14.09.2016 par Jacques Berset

“Derrière la crise migratoire, il y a des visages et des histoires humaines…” Pour les faire connaître et susciter la solidarité, StopPauvreté, la campagne lancée par le Réseau évangélique suisse (RES), organise le 19 novembre à Berne une Conférence nationale pour les réfugiés sur le thème “Perspectives de sortie de crise”.

L’actuelle crise des réfugiés sera en effet le thème de cette conférence qui examinera les perspectives et possibilités d’actions. Les conférenciers principaux de cet événement seront Anja Klug, directrice du bureau du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) pour la Suisse et le Liechtenstein, et le secrétaire d’Etat Mario Gattiker, en charge du  Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM). StopPauvreté rassemblera à cette occasion des personnes impliquées dans des projets concrets, des réfugiés et des migrants, ainsi que des spécialistes qui animeront les débats.

Clips sur les réseaux sociaux

StopPauvreté publiera dans ce cadre un livre avec une quinzaine de parcours de vie de migrants. Une campagne de communication est aussi lancée pour sensibiliser au parcours des réfugiés, via des clips diffusés sur les réseaux sociaux.

Jamais le nombre de personnes fuyant guerres, conflits et persécutions n’avait été aussi élevé qu’en fin d’année 2015 et ce chiffre n’a depuis pas baissé, relève StopPauvreté 2016. Les orateurs invités à Berne le 19 novembre prochain parleront des défis d’intégration et des moyens de protection des réfugiés. Dix-huit ateliers permettront des débats sur des sujets tels que la paix, la pauvreté, la prévention de fuite, les procédures d’asile ou encore l’intégration.

La lutte contre les causes de l’exil, priorité numéro un

“Le plus important dans la politique d’asile est, et reste, la lutte contre les causes engendrant l’exode des populations”, expliquait en janvier dernier dans les médias le secrétaire d’Etat Mario Gattiker, en poursuivant: “Nous voulons éviter que des gens se retrouvent à la rue dans le cas où il viendrait un jour encore plus de demandes d’asile”.

Des projets pratiques seront présentés à la conférence dans “Le village des possibilités”. Il s’agit de montrer comment l’intégration des réfugiés en Suisse peut réussir. Par ailleurs, un “Meet & Greet Lounge”, avec des membres d’Eglises issues de la migration, une scène-évènements avec des apports multiculturels et un marché équitable seront aussi présents sur place.

Le marché proposera non seulement des produits connus tels que le café issu du commerce équitable et des produits textiles manufacturés par des réfugiés, précise StopPauvreté, “mais également d’autres produits plus innovants comme du matériel IT, des smartphones et même des préservatifs dont le caoutchouc est issu du marché équitable”.

Notre mode de vie contribue-t-il à la crise?

“On peut aussi trouver dans mon mode de vie en Suisse des comportements qui vont contribuer à pousser des gens à fuir dans les pays plus au sud du globe”, explique Wiebke Suter-Blume, responsable du secteur “développement durable” à StopPauvreté.

“Afin de lutter contre cela, je peux par mon style de vie, veiller à ce que mes choix aient au contraire des répercussions positives”, lance-t-elle.  La lutte contre les causes de l’exil est l’intérêt principal de la campagne StopPauvreté, qui coordonne la conférence. Pour le responsable de la campagne, Peter Seeberger, la conférence cherche à ouvrir de nouvelles perspectives, tout en offrant un programme original. “Nous préparons ensemble avec 15 organisations partenaires une conférence qui implique vos cinq sens. Vous aurez non seulement l’occasion de dialoguer avec les réfugiés mais aussi, de vous laisser fasciner par des saveurs et des parfums étrangers!”  Plus d’informations sur: http://www.stoppauvrete.ch/evenements/conference-nationale-2016/#c532.

 


Campagne lancée par le Réseau évangélique suisse

StopPauvreté est une campagne lancée par le Réseau évangélique suisse avec son groupe de travail Interaction, pour mobiliser les chrétiens et les responsables politiques autour de la lutte contre la pauvreté et pour atteindre les Objectifs du Développement Durable de l’ONU.

Selon son site internet www.evangelique.ch, le Réseau évangélique suisse (SEA-RES) est un mouvement qui regroupe environ 640 Eglises évangéliques et paroisses réformées en Suisse (dont 170 en Suisse romande), 230 organisations chrétiennes (dont 65 en Suisse romande) ainsi que des membres individuels au sein de 80 sections locales.

En suisse alémanique, il apparaît sous le nom de Schweizerische Evangelische Allianz (SEA). Avec ses deux branches régionales, il représente quelque 250’000 chrétiens de conviction évangélique, dont un peu plus de 40’000 pour la Suisse romande. Au plan international, il est affilié à l’Alliance évangélique mondiale, qui représente quelque 600 millions de chrétiens avec ses 129 alliances nationales. (cath.ch-apic/com/be)

 


Le théologien protestant Daniel Marguerat, professeur honoraire de l'Université de Lausanne | Youtube

Daniel Marguerat: face à la violence, les musulmans doivent sortir de leur silence

Genève Loi sur la laïcité de l'Etat | © reformes.ch

Acceptation de la Loi sur la laïcité de l’Etat, les Eglises genevoises satisfaites

Actualités ›