International

Coronavirus: l’Arabie Saoudite annule le Hajj 2020

Pour la première fois dans l’histoire, il y aura une année sans pèlerinage musulman aux lieux saints de l’islam en terre d’Arabie. Les dirigeants du royaume ont demandé aux gouvernements étrangers de suspendre cette année, les opérations du Hajj ou grand pèlerinage, en raison de l’épidémie de coronavirus qui sévit dans le monde, a annoncé le 13 mars 2020 le président Macky Sall du Sénégal. L’édition 2020 était prévue pour la période fin juillet-début août.

«Nous avons reçu mercredi 11 mars, un message important de l’Arabie Saoudite demandant de suspendre toutes les opérations liées au  pèlerinage cette année. Cela montre qua coronavirus est une maladie sérieuse», a déclaré Macky Sall, lors d’une cérémonie officielle à Dakar. Le pèlerinage aux lieux saints de l’islam en terre d’Arabie est le  troisième des cinq piliers de l’Islam. Il vient après la foi (Chaada) et l’aumône, et avant le jeûne pendant le mois de ramadan et la prière. Il  draine chaque année plusieurs millions de musulmans à travers le monde.  L’édition 2020 était prévue pour la période fin juillet-début août. 

Selon le ministère saoudien en 2019, près de 2,4 millions de pèlerins du monde ont effectué le Hajj. Comme partout ailleurs dans le monde, l’Arabie Saoudite est aussi confrontée à la pandémie CODIV19, avec 62 cas déclarés. Elle a décidé le 12 mars de suspendre «temporairement», les voyages des citoyens et résidents du royaume vers nombre de pays où la menace de propagation du nouveau coronavirus est apparue. (cath.ch/ibc/mp)

L'Arabie saoudite propage une lecture rigoriste de l'islam
13 mars 2020 | 16:02
par Ibrahima Cisse
Coronavirus (426), Hajj (5), pèlerinage (152)
Partagez!